Temps forts

Entre deux feux verts, l'industrie veut rallumer la flamme

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le Pays de Martigues a organisé la 2ème édition d'Intersections, le rendez-vous économique des entreprises du territoire. On a beaucoup parlé transition écologique et image de l'industrie dans les différents ateliers

Transition écologique, nouvelles filières et besoins en formation, en compétences et en emplois qualifiés étaient les thèmes de la deuxième édition d' « Intersections » cette semaine. Un rendez-vous, organisé depuis deux ans par le Pays de Martigues, qui réunit tous les acteurs économiques du territoire, privés comme publics, pour réfléchir à des problématiques très concrètes et trouver des solutions

Tout l'enjeu étant de continuer à se développer, à créer de l'emploi, tout en limitant l'impact sur l'environnement. Comment se déplacer plus facilement ? Mieux acheminer sa production ? Comment bénéficier du haut débit avec un déploiement de la fibre optimal ? 

« C'est assez nouveau comme manière de travailler, insiste Florian-Salazar Martin, vice-président du conseil de territoire, délégué à l'économie. On le voit avec le futur pôle entrepreneurial et tous les outils que l'on met à disposition des entreprises pour qu'elles se créent, s'installent et se développent. Notre stratégie, c'est d'établir des relations et des partenariats avec toutes les entreprises, les plus petites comme les plus grosses. »

Cette matinée "Intersections" s'est structuré autour d'ateliers où les entreprises, les professionnels de l'emploi, de la formation, les élus et les porteurs de projets ont pu prendre librement la parole pour exposer leurs problématiques. 

Si des filières innovantes émergent ou se consolident, c'est le cas du cinéma et de l'audiovisuel ou de la filière maritime par exemple, d'autres doivent se restructurer. C'est le cas de l'industrie, socle économique du territoire, qui fait face aujourd'hui à une crise d'image auprès de la population. Non seulement l'industrie ne fait plus rêver les jeunes (les entreprises peinent à recruter), mais elle est accusée d'être la seule responsable de la pollution.

Un sentiment exacerbé par les récentes actualités : incendie de Lubrizol à Rouen et diffusion d'un documentaire sur France Télévisions "Fos, les révoltés de la pollution". Les industries doivent non seulement continuer à faire évoluer leurs process pour limiter leur impact, mais aussi apprendre à mieux communiquer, mieux se concerter avec leurs riverains. 

Regardez les interviews de quelques intervenants de ce rendez-vous économique "Intersections", sur la question de l'image de l'industrie.