Temps forts

Entre cinéma et foncier, l'avenir se tourne à Caronte à Martigues

Entre cinéma et foncier, l'avenir se tourne à Caronte à Martigues

1/1

Entre cinéma et foncier, l'avenir se tourne à Caronte à Martigues

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La filière cinéma se porte toujours aussi bien autour de Provence Studios, dans une zone d'activité dont le foncier est aujourd'hui regardé de près par le monde économique. Les deux points étaient à l'ordre du jour du conseil de territoire hier soir

Avec 93 tournages sur le territoire du Pays de Martigues en 2019 (et l'année n'est pas encore terminée), la filière cinéma et audiovisuelle, développée depuis une dizaine d'années à Martigues, ne faiblit pas. Hier soir lors de la séance du conseil de territoire, les élus ont voté l'attribution d'une aide à la production pour le long métrage de la société Lily and lola. L'occasion de faire le point sur l'année écoulée. Au total, 100 000 euros d'aides ont été versées pour soutenir l'activité de cette filière. "Cela représente 462 000 euros de retombées économiques ", précisait Florian Salazar-Martin, élu délégué à l'économie

Un retour sur investissement intéressant. Plusieurs tournages sont encore en cours : Camping Paradis bien sûr, mais aussi Caïn, La Stagiaire ou encore, dès la semaine prochaine, le clip d'un célèbre rappeur au chapeau qui vient de remplir par deux fois le stade Vélodrome... La filière cinéma est dynamique, elle fera d'ailleurs l'objet d'un reportage de France Télévision prochainement, dans l'émission de Laurent Delahousse "20h30 le samedi". 

Le foncier se fait rare 

L'avenir du développement économique serait-il à Caronte? C'est en tout cas une zone qui est regardée de près par la Métropole qui fait face à la problématique de la raréfaction du foncier, l'un des enjeux majeurs des années à venir. Le Pays de Martigues est en train d'y racheter des terrains et des friches industrielles pour y implanter de nouvelles entreprises, complémentaires avec celles qui existent déjà aujourd'hui, dans la filière cinéma, mais aussi maritime.

Hier soir, les élus ont voté l'acquisition de deux parcelles, l'une de 18 hectares appartenant à la société Intramar, juste derrière Provence Studios. Et l'autre correspondant à l'ancienne casse marine, à côté de la déchetterie. Le Pays de Martigues a déjà installé sa "ressourcerie" à proximité. " Notre volonté est d'implanter des entreprises avec une vraie plus-value, qui créent des emplois et qui rentrent dans une stratégie de filière " ajoute l'élu. Et qui ne créent pas de nuisances supplémentaires, notamment en terme de trafic de poids-lourds.

Parmi les autres points à l'ordre du jour du conseil de territoire, il a notamment été question du projet d'aménagement du site archéologique de Saint-Blaise (qui va démarrer en 2020) et aussi de la création d'un espace de santé pour traiter l'obésité dans le Parc des étangs à Saint-Mitre.  

 

Crédit Photo François Delena.