Temps forts

Martigues n'échappe pas à l'essor du e-tourisme

Martigues n'échappe pas à l'essor du e-tourisme

1/1

Martigues n'échappe pas à l'essor du e-tourisme

c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La sortie de l'édition 2020 des publications de l'Office de tourisme est l'occasion de prendre la température de ce secteur d'activité qui se développe de plus en plus sur le net

C'est traditionnellement en début d'année que sont rééditées les brochures produites par l'Office de tourisme de Martigues. Parmi elles : le guide des hébergements 2020 et le guide des bonnes adresses qui, soit dit en passant, est la plus ancienne publication de la ville : 58 ans qu'elle existe et qu'elle fournit un annuaire complet des structures, établissements publics, artisans, commerçants et autres professionnels de santé de la commune. 

Si le support papier reste un outil utilisé, la tendance est à la consultation en ligne. En témoignent les bons résultats du nouveau site Internet de l'Office de tourisme (www.martigues-tourisme.com). Il enregistre entre 2018 et 2019 une hausse du nombre d'utilisateurs de plus de 60%. Et la plupart consultent le site depuis leur mobile. Les pages Facebook et Instagram gagnent aussi des abonnés. 

"À l'image de ce qu'on relève à l'échelle de toute la région, il y a en 2019 une baisse du nombre de visiteurs qui se présentent physiquement à l'Office de tourisme, constate son directeur à Martigues. En revanche le nombre de visiteurs sur les sites Internet explose. Le bilan de l'année écoulée est donc mitigé. Mais toutes les visites à pied, en bateau, à la découverte du territoire ont très bien marché. C'est une saison satisfaisante de ce point de vue.

540 000 nuitées en 2019

L'essor du e-tourisme se traduit aussi dans les réservations d'hébergements. Les plateformes type Airbnb ou Abritel séduisent aussi bien les "loueurs" que les touristes. On observe une forte croissance des meublés de tourisme qui passent de 41 à 201 en 2019 et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. En matière d'offre d'hébergements, Martigues manque encore d'hôtels haut de gamme, mais elle est l'une des championne départementale (avec les Saintes-Maries de la Mer) de l'hôtellerie de plein air (campings et villages vacances). Le maire, Gaby Charroux, a évoqué le projet de balnéothérapie, et plus de thalassothérapie, toujours à l'ordre du jour. 

Les espaces naturels et préservés que compte la commune sont d'ailleurs l'un de ses atouts majeurs. "Au sein de la destination Provence, qui est une marque d'appel, Martigues se positionne comme une destination d'activités de pleine nature, explique Didier Cerboni, qui offre de nombreuses possibilités de randonnées ou d'activités nautiques grâce à sa Côte Bleue. C'est un axe fort qui mérite d'être développé, tout comme le tourisme d'affaires", poursuit le directeur. Parmi les perspectives de l'Office de tourisme de Martigues, il y a aussi son déménagement dans le quartier de L'île à venir. 

Crédit photo Frédéric Munos