Temps forts

La ressourcerie de Martigues ouvrira ses portes avant Noël

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est ce qu'a annoncé la directrice du chantier d'insertion du Pays martégal qui gérera la structure. Elle est localisée dans la zone de Croix-Sainte et emploiera 12 personnes.

Le concept est simple, un peu à la manière de ce que fait le Mouvement Emmaüs, la ressourcerie récupère du mobilier, des vêtements, des livres, de l'électroménager qu'ensuite elle nettoie, répare et revend à petit prix, de l'ordre d'un euro le kilo! "Actuellement nous sommes en train de finaliser les travaux et d'organiser le circuit logistique de ce que nous allons récupérer, explique Audrey Thouvenin, la directrice du chantier d'insertion du Pays martégal. La collecte devrait démarrer d'ici la fin du mois d'octobre." Pour cela, plusieurs solutions sont proposées. Le public pourra directement porter ses objets à la ressourcerie, sinon les laisser à la déchèterie de Croix-Sainte avec laquelle elle travaille en partenariat ou alors, moyennant finance, faire appel au personnel qui se déplace pour vider maisons, garages, locaux etc...Une fois collectés, les différents objets sont alors remis en état puis direction l'espace de vente qui devrait ouvrir, lui, début décembre. 

Valoriser les déchets

Outre l'aspect social de la structure qui emploie 12 personnes en insertion, son dessein premier était d'ordre environnemental. En effet, la ressourcerie figurait dans la quarantaine de projets que l'ancienne Capm (communauté  d'agglomération du Pays de Martigues) avait prévu dans son plan climat énergie. Lors des études de faisabilité, ces dernières avaient alors mis en lumière que la ressourcerie permettrait de revaloriser par réemploi 520 tonnes de déchets, de limiter les transports et les rejets de CO2 et enfin de réduire le tonnage des déchets enfouis. 

Ecoutez l'interview d'Audrey Thouvenin, directrice du chantier d'insertion du Pays martégal.