Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Retour de Ryanair : 2 avions, 40 lignes et 60 emplois à Marignane

R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé aujourd'hui l'ouverture d'une base au sein de l'aéroport Marseille-Provence d'ici à l'été 2019, représentant un investissement de 200 millions de dollars.

Il s'agit d'un retour dans le pays pour la première compagnie européenne qui n'avait plus de base en France depuis 2011. Ryanair ouvrira une nouvelle base à Marseille à partir d'avril 2019 dans le cadre de son programme été 2019, avec 2 avions basés et 40 lignes, dont 11 nouvelles vers Agadir, Alicante, Bologne, Bordeaux, Bucarest, Budapest, Manchester, Naples, Ouarzazate, Prague et Varsovie. En plus de permettre aux voyageurs provençaux de découvrir ces nouvelles destinations, elles permettront également de fournir 2,4 millions de clients étrangers par an à l'aéroport de Marseille. "Nous sommes très heureux de la décision de Ryanair d’accélérer son développement à Marseille, c'est un partenaire essentiel et historique de notre aéroport, et plus généralement de notre territoire, d'un point de vue touristique et économique", a déclaré Philippe Bernand, Président de son directoire.

La compagnie va ouvrir simultanément une base similaire à Bordeaux, ce qui porte son investissement total sur le sol français à 400 millions de dollars, associés à la création de 60 emplois dans chaque aéroport, soit 120 en tout, auxquels s'ajoutent 2.600 emplois indirects sur les deux sites. La compagnie à bas coûts irlandaise indiquait en janvier détenir 6% de parts de marché en France où elle est présente dans 31 aéroports, contre 15% en Europe. Elle compte 86 bases en Europe, selon son site internet, mais jusqu'à présent aucune en France.

Ryanair avait indiqué en janvier, en dévoilant ses plans pour la France, que ses salariés seraient embauchés en contrat local, un point sensible pour les syndicats qui mènent des grèves en Europe au sein de la compagnie afin d'obtenir justement des contrats de leurs propres pays et non pas de droit irlandais, lesquels offrent de moins bonnes conditions de travail.

En vidéo, regardez l'interview de Julien Boulay, directeur commercial et marketing de l'aéroport Marseille-Provence.

(Interview et images de Rémy Reponty)