Temps forts

Airbus veut produire ses Super Puma à Marignane jusqu'en 2030

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Le site marignanais vient de livrer son 1000ème Super Puma. Un hélicoptère destiné à la police allemande. Une centaine d'autres machines devraient sortir de l'usine d'ici 2021.

Un carnet de commande plein qui donne le sourire aux dirigeants! D'ici deux ans, 80 hélicoptères de la famille des Super Puma sortiront de l'usine de Marignane. Pour satisfaire ces commandes, Airbus Helicopters  va devoir investir et embaucher. "Il y a déjà eu beaucoup de recrutement sous toutes ses formes, explique Michel Macia, le directeur des programmes Super Puma. Par exemple, nous avons multiplié par quatre, en deux ans, les effectifs de la chaîne d'assemblage." D'autres embauches devraient avoir lieu mais pas seulement... "Il y aura des investissements sur l'outillage, la formation et tout ce qui nous permettra le succès sur l'ensemble de la flotte", poursuit le directeur. 

1000 appareils vendus

Ce millième appareil livré sera utilisé par la police allemande, elle l'exploitera au profit du commandement central des urgences maritimes intervenant aux larges des côtes du pays. Dans le monde entier, ce sont près d'une centaine de clients, répartis dans 59 pays qui exploitent les hélicoptères de la famille des Super Puma. "Ces hélicoptères sont amenés à rester en service 10, 20 voire 30 ans, explique Bruno Even, le PDG. C'est pour cela qu'on investit, à l'échelle de la société, dans les outils industriels. On veut produire mieux et plus vite. Le Super Puma va occuper une place centrale dans notre gamme. On souhaite qu'ils soient produits à Marignane, au moins, jusqu'en 2030. Les succès des H125 et H225 (produit sur le site Marignanais NDLR) nous confortent dans la décision que l'on a prise, il y a deux ans, de ne pas nous lancer dans le développement d'un nouvel appareil. La maturité et la versatilité de ces machines sont une réponse idéale aux besoins de nos clients." En effet, la plupart des Super Puma sont achetés pour assurer aussi bien des missions de recherches et sauvetages que le transport de troupes, des opérations de maintien de l'ordre ou encore des missions utilitaires. Parmi les 80 hélicoptères en préparation sur les chaînes d'assemblage marignanaises, une vingtaine de H 225 iront en Ukraine pour le ministère de l'intérieur et 20 autres serviront pour les besoins du Pentagone aux États-Unis

 

Ecoutez l'interview de Michel Macia, le directeur des programmes Super Puma d'Airbus Helicopters.