Temps forts

Elengy va investir 21 millions d'euros pour rénover Fos Tonkin

Elengy va investir 21 millions d'euros pour rénover Fos Tonkin

1/1

Elengy va investir 21 millions d'euros pour rénover Fos Tonkin

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La société Elengy, spécialiste du GNL (gaz naturel liquéfié), vient de signer un contrat avec un client lui assurant l'exploitation du terminal méthanier de Fos Tonkin jusqu'en 2028

C'est une très bonne nouvelle pour Elengy. Cette filiale de GRT gaz, spécialiste du gaz naturel liquéfié, continuera d'exploiter le site fosséen jusqu'en 2028. Et ce, grâce à la signature d'un contrat avec un client ayant réservé la totalité de la capacité de regazéification du site, soit 1,5 milliard de m3 par an.  Une belle opération qui pérennise le terminal méthanier de Fos Tonkin, et qui obligera même l'entreprise à investir. Elengy, prévoit ainsi de débourser 21 millions d'euros pour rénover et rajouter des éléments sur le terminal. "Nous allons lancer les travaux d'ici la fin de l'année, assure Mathieu Stortz, le directeur de Fos Tonkin et Fos Cavaou. Ils devraient durer jusqu'en 2022.

Quid de 2028 ?

Et après ? "Nous travaillons d'ores et déjà sur la question, poursuit le directeur. On cherche de nouveaux contrats. Nous avons des pistes. Nous souhaitons orienter Fos Tonkin vers le GNL au détail. On veut que ce site devienne incontournable sur cette activité là." Il faut dire que les perspectives d'avenir du GNL semblent plutôt radieuses. À l'heure du développement durable et de l'économie d'énergie, ce substitut aux produits pétroliers à le vent en poupe.

En 2019 Elengy a chargé 6 359 camions-citernes sur ses deux terminaux, soit une augmentation de 83 % par rapport à 2018. "Le GNL a un fort développement, constate Mathieu Stortz. Notamment l'activité de détail. Depuis une dizaine d'années de nouveaux métiers émergent. Par exemple, on voit désormais des navires arriver vide et nous les remplissons." Jusqu'à présent cette activité n'existait pas. Elengy l'a lancé il y a environ 5 ans et est devenue, depuis, leader du marché européen.

L'année dernière le spécialiste du GNL s'est aussi lancé dans le bunkering. Comprenez le remplissage de micro méthaniers qui se rendent dans la rade de Marseille pour alimenter les bateaux de croisière, friands depuis quelques temps de produits moins polluants que le fioul. "L'utilisation du GNL va dans le sens de la transition énergétique."

Enfin, autre point de développement, celui du transport par voie ferrée. "Nous pourrions devenir un point de chargement de trains alimentant des sites de stockages de GNL en dehors des terminaux méthaniers", conclut le directeur.