Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Vogue Massalia, une association fière de présenter sa yole, ce 16 octobre

  • Culture
  • 10/10/2021 à 10h00
  • 02:28
Vogue Massalia fière de présenter sa yole, ce 16 octobre.

1/3

Vogue Massalia fière de présenter sa yole, ce 16 octobre.

Vogue Massalia fière de présenter sa yole

2/3

Vogue Massalia fière de présenter sa yole

Vogue Massalia fière de présenter sa yole

3/3

Vogue Massalia fière de présenter sa yole

S. André S. André
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'association Vogue Massalia propose au public, depuis une trentaine d'années, de découvrir sa yole. Massilia est une réplique de la yole de Bantry construite en 1796. Depuis peu, elle est amarrée sur un quai de Martigues

Vous les verrez peut-être, avec leur marinière, ramer au large des rives de l’étang, ou emprunter le chenal de Caronte, dans une longue et belle embarcation. Les membres de l’association Vogue Massalia découvrent, depuis peu, les plaisirs de naviguer dans les eaux martégales. Jusqu’ici, c’est à Marseille, à la base nautique du Roucas blanc, que l’association était domiciliée. Pour des raisons de travaux engagés dans l’optique d’accueillir les infrastructures des Jeux olympiques, les marins ont dû chercher un autre port. C’est le Cercle de voile de Martigues, qui a accueilli l’association dont elle devenue l’adhérente : « Notre but est de faire vivre ce bateau, explique Gilles Bastien, membre de l'association. Notre principale occupation est d’organiser des rassemblements autour de lui, de le faire naviguer, et de le maintenir en état. C’est un bateau en bois qui nécessite beaucoup d’entretien et de réparation. »

La yole Massalia est une réplique d’un bateau amiral datant du 18e siècle. Cette chaloupe équipée de dix avirons et de trois mâts, long de onze mètres, permettait aux équipages de rejoindre la terre ferme. La yole originale, appelée la yole de Bantry, est exposée au musée de Dublin, en Irlande. Le bateau n’est pas aisé à mener. Ne disposant pas de quille: « il remonte mal au vent » détaille Gilles Bastien. Il peu facilement chavirer, même si cela arrive rarement nuance Jules de Luca, le brigadier de l’équipage : « Il faut faire attention. On a déjà pris le bain ! Il y a un vrai travail d’équipe. Nous ramons tous ensemble comme des galériens, dit-il en plaisantant. C’est un immense plaisir de naviguer sur cette yole, quand les voiles sont sorties et qu’il y a un bon vent. On est monté une fois jusqu’à onze nœuds ! »

La trentaine de membres participent, chaque année, à différentes manifestations, à Sète, à Toulon et même en Bretagne où ils ont pu voguer parmi d’autres voiliers d’exception notamment lors de La route de l’amitié ou encore de La semaine du golfe. L’association organise le samedi 16  octobre, de 10 h à 17 h, une journée portes ouvertes, au CVM, à la base nautique de Tholon. Des promenades seront organisées à la rame ou à la voile, selon le temps. Il y aura bien sûr, un p'tit coup à boire et des moments d'échanges avec les membres de l'association, tous passionnés de navigation.   

En attendant, les personnes intéressées par leur démarche peuvent consulter le site internet et la page Facebook de l’association et, pourquoi pas, aller jeter un coup d’œil sur le quai Saint-Anne, à cette yole qui a reçu, en 2008, le label Bateau d’intérêt patrimonial par la Fondation du patrimoine Maritime et fluvial.

Cercle de voile de Martigues: 18 Bd du Tourret de Vallier, 13500 Martigues

https://voguemassalia.fr/

https://www.cvmartigues.net/pages/

Photographies: François Delena