Temps forts

Bonjour Venise provençale !

  • Culture
  • 18/07/2020 à 12h32
  • 02:20
Bonjour Venise provençale !

1/1

Bonjour Venise provençale !

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Jeunes, talentueux, amoureux de la Provence - et en particulier de Martigues - les Jobastres remettent au goût du jour un tube mondial vieux de 85 ans.

 Romain et Hugo, les frères Jobastres
 Sophya Bach, l'interprète de la chanson

Si "Adieu Venise Provençale" est connu dans le monde entier, son interprète, lui, est tombé dans l'oubli, même si son nom parle encore aux Provençaux les plus anciens.
Alibert (1886-1951) fut en effet dans les années 30 une grande star de l'opérette, on lui doit des classiques de la chanson provençale devenus des standards de la chanson française : Vous avez l'éclat de la rose ; Le plus beau tango du monde ; Les pescadous ; Une partie de pétanque ; Cane… Cane… Canebière pour ne citer qu'eux. 
Mais c'est sur Adieu Venise Provençale qu'Hugo Balique et Romain Borelli ont jeté leur dévolu avec un objectif assez clair, que leur version modernisée devienne le tube de l'été. 
Romain, originaire de Gémenos et Hugo, pur produit martégal se sont rencontrés lors de leurs études avignonnaises et ne se sont plus quittés, ils ont d'abord animé la radio locale, Radio Campus Avignon, avant de tenter l'aventure parisienne. Avec succès puisqu'ils aiguisent leur talent à Canal + en baignant dans la production, le cinéma et la création audiovisuelle.
Mais ils ne résistent pas longtemps à l'appel de la Provence.
Retour donc au bercail en 2017, année de la création des Jobastres, une structure de production qu'ils décrivent avec humour comme le "Netflix provençal" et symbolisée par une gousse d'ail. Les Jobastres se font notamment remarquer avec la réalisation de zou'...m, une série humoristique qui reconstitue des scènes mythiques du cinéma... avé l'assent
Et, toujours le pied au plancher, c'est tout récemment qu'ils ont décidé de s'attaquer à un monument de la chanson devenu l'hymne de Martigues.
Adieu Venise Provençale a été créée en 1935 sur une musique de Vincent Scotto avec les paroles de René Sarvil et Alibert, ce dernier en étant également le mythique interprète. 
Alors bien sûr, en 2020, pour espérer toucher un public jeune, il fallait un peu dépoussiérer le chef-d'œuvre, sans toutefois le dénaturer et encore moins le trahir. Pour accomplir cette mission sensible, nos Jobastres se sont entourés d'autres jeunes talents formant un attelage en apparence hétéroclite et pourtant bien complémentaire : aux côtés de Romain, par ailleurs comédien et directeur artistique, et d'Hugo, réalisateur et directeur technique, sont venus se greffer la chanteuse salonnaise Sophya Bach, les Martégaux Romain Pellegrin, DJ et compositeur, Jean-Charles Debove, saxophoniste et Marc Lepieres, musicien et fondateur du studio la Baroudière dans lequel s'est déroulé l'enregistrement.

Et il faudra patienter jusqu'au 31 juillet prochain pour découvrir la chanson et le clip vidéo, une sortie accompagnée d'un "show case live", comme on dit en Provence..

En vidéo, les interviews de Romain Borelli et Hugo Balique, fondateurs des Jobastres et de Sophya Bach, l'interprète de la chanson