Temps forts

Comment les Martégaux ont-ils vécu l'Occupation nazie?

  • Culture
  • 13/08/2019 à 09h41
  • 01:39
c. lips c. lips
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Un film de l'historien Nicolas Balique retrace le quotidien des habitants de la ville durant cette période. Une projection a lieu ce soir mardi 13 août à 21 heures au cercle Saint-Pierre, 75 ans après la Libération de Martigues

Novembre 1942. Suite au débarquement des alliés en Afrique du nord, les armées allemandes et italiennes occupent tout le sud de la France. Martigues devient un important point de défense du « mur de la Méditerranée » avec 200 blockhaus construits sur sa côte pour protéger la rade de Marseille. Pendant 18 mois, les habitants vont vivre sous l'Occupation nazie. Deux mille soldats prennent possession de la ville, réquisitionnent des maisons, les écoles… 

C'est ce quotidien qu'a voulu raconter Nicolas Balique, chargé de mission Histoire et Mémoire d'habitant pour la Ville, dans un documentaire intitulé « Martigues 1939-1945, de l'ombre à la liberté » , illustré par des témoignages et des documents d'archives inédits. 

« Des habitants de tous les quartiers m'ont raconté leurs souvenirs de la guerre et de l'Occupation, explique l'historien, notamment Paul Lombard, dont le père a été fusillé au Fenouillet, Maddy Chauve, qui était elle aussi résistante. Malgré la souffrance, la faim et les tickets de rationnement, les rapports difficiles avec les Allemands, les restrictions de circulation, la vie continuait. »

La collaboration, la résistance, les femmes tondues et les enfants affamés que l'on envoyait en Haute-Loire pour leur permettre de manger... Le film de Nicolas Balique propose une photographie de la ville pendant l'Occupation et se termine sur la joie des Martégaux au moment de la Libération. 

Deux projections sont prévues ce mardi 13 août, à 21h au Cercle Saint-Pierre et le 21 août à 21h, place des traceurs de pierre à La Couronne.

Vendredi 23 et samedi 24 août, des cérémonies commémoratives de la Libération de Martigues se dérouleront dans le centre-ville et à La Couronne, sans oublier les bals populaires! 

 

Photo Frédéric Munos