Temps forts

Martigues. Un orchestre symphonique vient dialoguer aux Foulettes

  • Culture
  • 12/09/2020 à 17h44
  • 01:30
R. Chape R. Chape
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Deux représentations du spectacle intitulé "Grand Ensemble" seront données ce dimanche 13 septembre à Martigues, au coeur de la résidence des Foulettes, dans le quartier de Jonquières. Il promet d'animer un véritable dialogue entre musiciens et habitants.

Chaque année la Ville de Martigues souhaite soutenir les initiatives locales et les animations de quartier qui participent à la qualité du bien-vivre ensemble. C'est pourquoi, en partenariat avec la Compagnie "Lieux publics", seront organisées deux représentations du spectacle musical intitulé "Grand Ensemble" dans la résidence des Foulettes. 

"Je travaille dans un quartier où il y a de grands immeubles, où tous les gens habitent les uns sur les autres, se parlent pas ou très peu, et vivent ensemble sans vivre ensemble", explique le directeur artistique Pierre Sauvageot. "De temps en temps j'écoute un immeuble, et j'entends une radio qui s'allume, un enfant qui crie, un bébé qui pleure... Et donc cela donne un espèce de décor sonore un peu particulier, qui est très riche quand on prend le temps de l'écouter". 

Des portes qui claquent au pas de l'étage du dessus, le compositeur a ainsi eu l'idée de transformer les bruits pas forcément toujours agréables du quotidien en véritable symphonie classique."Un orchestre c'est le summum de la virtuosité, individuelle et collective", poursuit-il. "J'ai donc voulu créer une tension, un rapport entre les habitants et les musiciens, en mêlant l'orchestration à tous les sons que l'on entend dans l'immeuble".

Les musiciens jouent directement depuis les balcons les fenêtres, et finissent presque par l'incarner. Jusqu'à ce qu'ils soient libérés par le son d'un autre concert, on ne peut plus humain... Celui de toutes ces mains qui s’entrechoquent dans un tonnerre d’applaudissements.

Les concerts seront donnés à 16h et à 18h (Rue Félix Nadar).