Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Marseille. "L'inexorable printemps ne doit pas être l'hiver des artistes et des compagnies "

  • Culture
  • 20/03/2021 à 16h06
  • 01:38
C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Au premier jour du printemps à 11h ce matin, ils étaient 200 rassemblés sur la Canebière à Marseille. Les artistes, salariés ou employeurs, indépendants et spectateurs sont venus demander la réouverture des lieux culturels mais aussi un renaissance de leur secteur malmené par la crise.

C'est une saison qui symbolise la régénération et le retour à la vie. En ce premier week-end printanier, le monde artistique et culturel désespère de retrouver le public au moment où une troisème vague de la pandémie se fait sentir. Pour la plupart, les interdictions ne sont pas justifiées. "On a un rang sur deux, un siège sur trois (…), explique Francesca Poloniato directrice du théâtre Le Merlan. On est prêt à ce qu'il se passe quelque chose, le spectacle vivant ça ne peut pas être que des choses numériques, il y a aussi le rapport entre les gens..." Depuis plusieurs jours, son théâtre est occupé par un groupe d'artiste qui demande la réouverture des lieux de spectacle. Une cohabitation qu'elle n'avait pas anticipée mais qui se passe bien : "Nous avons trouvé un terrain d'entente (…) on cohabite ensemble, c'est très intelligent". Ces artistes du mouvement "Enfourchons le Merlan" se sont d'ailleurs joints au rassemblement en chantant (cf vidéo ci-dessus).

Au delà de la reprise, un combat pour le renouveau

Un temps de parole a été donné à tous ceux qui souhaitaient s'exprimer. Les syndicats se sont notamment succédés pour rappeler les batailles toujours en cours pour le milieu comme notamment une politique culturelle plus juste, équitable et durable. Les représentants du secteur souhaitent voir émerger de cette crise de nouvelles solidarités professionnelles : "Refonder pour que l'inexorable printemps ne soit pas l'hiver des artistes et des compagnies".
Le retrait total de la réforme de l'assurance chômage est une des principales demande. Également, la prolongation de l'année blanche, mais aussi un soutien massif à tous les lieux et structures pour accueillir des spectacles ainsi qu'un plan de relance pour l'emploi.