Temps forts

Port-de-Bouc : balade possible et sans cohue à Castillon

U. Téchené U. Téchené
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Depuis une semaine la piste DFCI qui relie Saint-Blaise à Castillon est accessible au public. Mais comment s'y balader en période de confinement / dérogations ? Rencontre avec les promeneurs.

Quelques personnes armées de dérogations (ou pas) ont profité de ce beau samedi après-midi pour se promener dans la forêt de Castillon. Principalement sur le plateau côté Port-de-Bouc car plus accessible au périmètre dérogatoire, le fameux 1 kilomètre, avec les habitations alentours au nord de Port-de-Bouc: « Là je suis à la limite du 1 kilomètre, raconte Morgan. Je me balade avec ma petite fille le temps de l'attestation et je rentre ». La dérogation est moins facile à justifier en se garant sur le parking de Saint-Blaise du côté de Saint-Mitre-les-Remparts où les villas aux alentours se comptent sur les doigts d'une main.

Promeneuses ou promeneurs solitaires, couples, amis, familles, coureurs, vététistes ou usagers promenant leurs chiens, tous les cas de figures sont représentés sans que ce soit la cohue sur le plateau de Castillon, loin de là ; avec des gestes barrières qui n'ont aucun mal à être respectés. A savoir si le périmètre de 1 kilomètre et la fameuse heure sont respectés, c'est un peu plus flou : « 1 heure ou 2 heures qu'est-ce que ça change ici, répond Norbert, si on veut avoir un bien être psychologique, il faut savoir un peu dépasser les bornes... je pense que c'est une question de bon sens ». Pour Eric en VTT, il a explosé l'autorisation d'1 kilomètre : « Je croise les doigts en espérant ne pas être contrôlé ». Idem pour Magali qui arrive à pieds de Saint-Blaise : « Je suis en télétravail depuis 15 jours, là il faut que je sorte. Je préfère venir ici, même si je prends une amende, que de rester à 1 kilomètre autour de chez moi et croiser beaucoup plus de personnes ». Pour la plupart de ces promeneurs, le besoin de s'oxygéner est plus fort que tout. Sachant que la majeure partie d'entres eux, oui, sortent avec les dérogations nécessaires...

Témoignages en vidéo de Alan, Audrey, Eric, José, Magali, Morgan, Norbert...