Temps forts

Martigues renforce son plan Coeur de Ville pour les commerçants

C. Lombard C. Lombard
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

"Les terrasses des bars et restaurants pourront même prendre plus de place sur le Cours pour respecter la distanciation quand le temps sera voulu" assure le maire de Martigues Gaby Charroux qui a présenté un plan d'accompagnement à destination des commerçants du centre ville. Déjà en difficultés avant la crise, les petits commerces attendent plus que jamais le retour des clients.

"La Ville propose un plan d'action de relance des cœurs de ville ainsi que les commerces de la Côte bleue et des différents quartier" présente la municipalité dans un communiqué. Depuis plusieurs années déjà, les boutiques du centre ville sont à la peine face à la concurrence des grandes surfaces et centres commerciaux. Face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, la Ville a décidé de renforcer un plan qui existait déjà

Voila donc la liste des mesures proposées par la municipalité dans son plan de relance :

-Création d'un observatoire du commerce : il aura notamment pour but d'identifier les commerçants les plus en difficulté

-Exonération de l'Occupation du Domaine Public jusqu'en décembre

-Exonération des abonnements forains, au moins sur la période de fermeture des marchés

-Remise de loyers pour les locaux appartenant à la Ville (18 commerces concernés)

-Création d'une application mobile commerce

-Mise en place de 150 stationnements « Coeur de Ville » : Ces places, qui seront indiqués par du marquage et un horodateur spécifique, seront gratuites mais limités à une heure (contrairement aux autres places payantes dont les 30 premières minutes sont gratuites mais que vous pouvez occuper plus longtemps)

-Expérimentation d'un service de livraison (fin d'année)

-Campagne de communication « Consommez local – Consommez martégal »

-Poursuite de l'acquisition foncière dans les 3 centres villes (pour éviter un effet de dégradation d'une rue avec des locaux à l'abandon)

-Création de bureaux dans les étages des bâtiments acquis en centre ville

-Adapter les espaces publics pour soutenir l'activité des commerçants (participation à l'étude Bérénice)

-Semaine de la mobilité douce (programmé fin mai avant la crise, elle aura lieu fin juin)

Enfin la municipalité précise que les bars et restaurants, disposant de terrasses, pourront élargir leur espaces sur le domaine public pour accueillir le même nombre de clients qu'avant la crise, tout en respectant les distanciations physiques imposées par la crise sanitaire. 

 

Retrouvez en vidéo l'entretien avec le maire de Martigues Gaby charroux