Temps forts

Ressenti pendant le confinement et perception des messages: une étude par des chercheurs Marseillais

Image prétexte Pixabay

1/1

Image prétexte Pixabay

C. AMOUROUX C. AMOUROUX
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

L'université Aix-Marseille publie une double étude scientifique signée par une équipe de chercheurs dans le cadre d'un projet intitulé "Com Covid 19". Quel ressenti pendant le confinement chez les Français et quelle évolution ? Quels sont les messages qui ont été les plus efficaces sur la population ?

Cette étude est double, elle est donc divisée en deux partie. Les chercheurs se sont d'abord penchés sur le ressenti de la population pendant cette période d'isolation. Il en ressort que le sentiment général en cours de confinement, plutôt positif en J+10, devient
de plus en plus négatif les jours avançant: " Les sources d’émotions négatives se multiplient (lassitude, perte de repères temporels, anxiété). Les personnes mettent en œuvre plusieurs stratégies psychosociales pour diminuer leurs émotions négatives ; perdure également la stigmatisation de ceux qui ne respectent pas le confinement, constatée en J+20".

La perception des instances publiques a également évolué au fil du confinement. Au début la volonté d'être unis dominait sur les critiques envers le gouvernement. Les instances étaient aussi perçues comme "censées tout savoir",  désormais les personnes "prennent conscience que ce n’est pas le cas et commencent à accepter l’idée, socialement nouvelle, de vivre dans une certaine incertitude, en manquant d’informations fondamentales par exemple sur l’avenir".

Sur la question de l'après confinement, la perspective "soulage et effraye à la fois". Les Français redouteraient particulièrement la crise économique mais aussi une crise sociale (perte de confiance dans les autres, centration sur soi).

"Restez chez vous", "Protégez les autres": les messages qui ont le mieux fonctionné

La deuxième partie de cette étude a pour objectif d'analyser l'efficacité de la communication des pouvoirs publics pendant le confinement. Ils ont testé 12 messages avec des objectifs de protections sanitaires, tous incluent différents types d’argumentations informant que "face à la pandémie du COVID-19, les Français doivent rester chez eux".

Le message le plus efficace est simple et épuré d'arguments, du type "Face à la pandémie du COVID-19 il faut rester chez vous". C'est cependant un peu moins vrai chez les hommes selon les chercheurs, ils seraient plus sensibles aux formules sous forme d'ordre. "Globalement, les messages faisant appel à la protection de son entourage direct, sa famille et ses amis sont bien plus efficaces que ceux qui font appel au sentiment d'unité du collectif français ou de la nation", souligne les chercheurs. 

Les détails de cette étude menée par 14 chercheurs de l'Université d'Aix-Marseille sont à retrouver sur ce lien.