Temps forts

Le crowdfunding écologique pour livrer des plateaux repas aux soignants

R. Reponty R. Reponty
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Écouler les denrées agricoles, remettre en activité des professionnels des métiers de bouche et fournir une nourriture saine et équilibrée aux personnels soignants des hôpitaux en lutte contre le Covid-19, c'est le cercle vertueux lancé par le site Blue Bees.

Depuis son lancement peu après le début du confinement, la cagnotte en ligne du site de financement solidaire de la transition écologique Blue Bees permet aujourd'hui de fournir des plateaux repas pour les soignants de 7 villes en France : Mulhouse, Lyon, Marseille, Avignon, Dinan, Strasbourg et Bergerac. Et comme le confinement vient d'être prolongé par le président de la République jusqu'au 11 mai, il y aura d'ici là peut-être d'autres villes elles aussi prises dans l'essaim des petites abeilles bleues

À Marseille c'est la ferme urbaine Terre de Mars située dans le quartier de Saint-Marthe qui fournit à la fois les fruits et légumes et concocte les plateaux repas. Une cinquantaine sont livrés au service de réanimation Covid de l'hôpital de la Timone pour le plus grand plaisir des soignants qui manifestent leur satisfaction à grand renfort de photos et selfies. Mais le modèle est différent dans chaque ville en fonction des partenaires qu'a trouvé sur place l'équipe de Blue Bees. « C'est vraiment de la qualité, explique Emmanuelle Paillat, la directrice de Blue Bees, velouté de carotte, tajine aux pruneau, curry de légumes à la tome de brebis, y'a aussi du végan... 10 euros en gros pour faire un repas. Sur notre site on peut donner à partir de 1 euros mais sachez que si vous donner 10 euros ça fera un plateau complet pour un soignant. Il faut s'inscrire sur Blue Bees et vous pouvez payer par virement ou par carte bancaire. »

Et c'est vrai que la démarche est complète. En étant solidaire des soignants la proposition permet aussi aux agriculteurs locaux et inscrits dans une démarche écologique d'écouler leur production comme à des traiteurs, en manque cruel de clients à cause du confinement, de reprendre leur activité. Les dons sont donc les bienvenus sur le site de Blue Bees mais si des producteurs de fruits et légumes ou des professionnels des métiers de bouche veulent se joindre à cette chaîne de solidarité ils peuvent aussi se lancer et proposer leurs services. «  C'est une goutte d'eau, conclut Emmanuelle Paillat, ça ne répond pas à tous les besoins donc n'hésitez pas. »

Pour donner sur le site de Blue Bees cliquez ici

Retrouvez l'intégralité de l'interview téléphonique de Emmanuelle Paillat, la directrice de Blue Bees en cliquant sur la player ci-dessus.

( Interview : Rémy Reponty – Maritima médias )