Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France (rare)

Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France

1/2

Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France

Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France

2/2

Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

C'est une scène extraordinaire à laquelle un petit public a pu assister il y a quelques jours lors de la première des ambassadeurs de l'armée de l'Air et de l'Espace : la musique de la PAF, Rien à voir avec une fanfare, ici tout se joue en sourdine

 Salon-de-Provence : l'étrange musique de la Patrouille de France (rare)

S'ils n'étaient pas revêtus des uniformes de pilote de la prestigieuse Patrouille de France, les huit militaires assis sur de simples chaises pourraient évoquer un groupe d'hommes sous hypnose et sous l'emprise d'un gourou qui leur ferait accomplir une gestuelle incohérente, ou encore des personnes entrées dans une forme de transe collective.
Il n'en est rien : ce qui, aux yeux du public exceptionnellement autorisé à y assister, pourrait suggérer un étrange rituel est en fait un exercice opérationnel de première importance et un préalable indispensable à tout vol de la Patrouille de France. 
La musique, c'est le nom de l'exercice, permet en fait aux pilotes de se projeter mentalement dans le vol qu'ils vont accomplir une heure plus tard et de se synchroniser en vue des différentes figures réalisées cette fois réellement à bord de leurs Alpha Jet respectifs.
Démonstration réelle qui va ainsi pratiquement prendre l'aspect d'une "répétition" de cette musique accomplie auparavant sans aucun autre instrument qu'une simple chaise.
Et si pendant cette prestation, les regards des pilotes semblent absents, voire vides, c'est qu'à ce moment-là, les aviateurs tricolores ne sont plus dans la pièce, en compagnie du public qui les observe dans le silence le plus strict, mais bien en vol, aux commandes de leur avion.
Et donc non, ils ne sont pas en train de planer la tête dans les nuages, mais bien de "piloter" aux ordres du leader et dans la même configuration qu'une heure plus tard, dans le ciel de Salon.
Un leader dont les ordres sont donnés avec la plus grande douceur. Ici, nul besoin d'aboyer pour se faire obéir, bien au contraire, la concentration - intense - exige du sang-froid et donc, un calme tout aussi extrême.

En vidéo, les images de la musique exécutée par les huit pilotes de la Patrouille de France (le leader/Athos 1 ; les intérieurs/Athos 2 et Athos 3 ; le charognard/Athos 4 ; les solos : leader solo/Athos 5 et second solo/Athos 6 ; les extérieurs/Athos 5 et Athos 6) avec les explications du commandant Nicolas Mimari, directeur adjoint des présentations de l'Armée de l'air (Patrouille de France et Équipe de voltige de l'Armée de l'air et de l'espace)