Temps forts

L'Aéroport de Marseille Provence décolle vers le futur

L'Aéroport de Marseille Provence décolle vers le futur

1/1

L'Aéroport de Marseille Provence décolle vers le futur

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Dans les 10 prochaines années, jusqu'en 2026, l'Aéroport de Marseille Provence va réaliser son plus grand plan d'investissement avec un montant de 500 millions d'euros utilisés pour agrandir certaines infrastructures ou en moderniser d'autres

 Interview de Pierre Régis, président du directoire de l'Aéroport Marseille Provence
 Interview de Julien Boulay, directeur marketing et communication de l'AMP
 Interview de Loïc Chovelon, chargé de la promotion et de la communication à l'AMP

Avec 8,3 millions de passagers (à comparer avec les 6,1 millions il y a 10 ans), 100 destinations (au lieu de 58 en 2006), 8 millions 400 000 euros de bénéfices pour un chiffre d'affaires de 130 millions, 50 millions de trésorerie et un endettement très faible, l'Aéroport de Marseille Provence (AMP) est un business lucratif, à condition de ne pas planer car le client est une espèce très volatile, c'est la raison pour laquelle cet énorme investissement a pour objectif la montée en gamme du site.
D'abord grâce à un profond relookage pour transformer ce "parking géant" impersonnel en un "premier pas" en terre de Provence : piétonisation, espaces paysagers, cohérence de la signalétique (à ce jour, on passe du MP2 aux Halls 4 et 3 en passant par le Hall 1, de même avec les mystérieux parkings P21 et P18), fluidification des accès au site, création d'une nouvelle gare routière, amélioration du maillage et des correspondances entre les différents transports collectifs, conception de nouveaux logos pour marquer l'identité des lieux.
Côté infrastructures, la naissance d'un vaste cœur d'aérogare qui sera implanté dans le terrain vide situé entre le Hall 1 et le Hall 4 : 15 000 mètres carrés consacrés à un accueil digne de ce nom et à de nouvelles implantations commerciales. Egalement la création d'une jetée d'embarquement pour accueillir de nouveaux vols long-courriers ainsi que la modernisation de l'aérogare low cost MP 2 avec la création de deux nouvelles salles d'embarquement.
Mais la grande innovation, c'est que cette fois, les idées et projets n'ont pas été imposés de façon autoritaire par la direction, au contraire, on a par exemple mis à contribution les nouveaux (et souvent jeunes) salariés, cadres ou non, qui débarquaient dans l'entreprise afin de recueillir leurs suggestions, parfois iconoclastes, toujours rafraichissantes, et profiter ainsi de leur regard neuf sur le site. Dans le même ordre d'idées, pour éviter toute divagation qui pourrait s'avérer coûteuse, la direction a, là aussi, décidé de déléguer à ses meilleurs conseils - ses clients - en mettant en place sur internet une plate-forme collaborative où chacun peut exprimer ses attentes. Les meilleures suggestions des internautes seront réellement mises en œuvre.

En vidéo, les interviews de Pierre Régis, président du directoire de l'AMP au sujet de la nécessité des changements, de Julien Boulay, directeur marketing et communication, qui détaille les grands chantiers d'infrastructures et de Loïc Chovelon, chargé de la promotion et la communication de l'AMP, qui détaille cette initiative de plate-forme collaborative à destination des clients

Pour soumettre vos suggestions personnelles à l'Aéroport Marseille Provence :
www.et-si-amp.fr


(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Medias)