Temps forts

Temps forts
Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Aéroport Marseille Provence : pas d'escale pour le virus

Aéroport Marseille Provence : pas d'escale pour le virus

1/1

Aéroport Marseille Provence : pas d'escale pour le virus

M. Montagne M. Montagne
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Alors que, suite aux annonces gouvernementales de fermeture des frontières hors européennes, des lignes internationales devraient être suspendues, l'Aéroport Marseille Provence n'en poursuit pas moins sa politique de sécurité sanitaire

 Aéroport Marseille Provence : pas d'escale pour le virus
 Aéroport Marseille Provence : pas d'escale pour le virus

Comme pour l'ensemble du secteur aérien civil, l'aéroport de Marignane a été touché de plein fouet par les conséquences de la pandémie : d'un trafic annuel qui dépassait les 10 millions de passagers en 2019, la fréquentation s'est effondrée pour atteindre les 3 millions.
En dépit de ce bilan très sombre, la direction du site affiche son volontarisme en multipliant les mesures de protection sanitaire, dans le but de rassurer ceux des passagers potentiels dont les vols sont encore - pour l'instant - autorisés et mais aussi de convaincre le gouvernement et les responsables de la santé que l'aéroport, en dépit du nombre de personnes qui peuvent y transiter, n'est pas un foyer de clusters. D'où, depuis maintenant une année, un renforcement progressif mais inexorable des mesures visant à protéger chaque client du virus, qu'il soit d'origine chinoise, anglaise ou sud-africaine. Et notamment, l'installation dans l'enceinte même du site d'un laboratoire d'une société extérieure  qui propose aux passagers des tests PCR avec un résultat sous une heure, voire même, si nécessaires, des tests antigéniques.

Et c'est Denis Corsetti, directeur des opérations au sein de l'Aéroport Marseille Provence qui détaille cette batterie de mesures dans notre interview vidéo - interview interrompue justement par un rappel des consignes en cours.
Celui qui est en charge actuellement du protocole sanitaire nous explique également qu'à l'image du terrorisme qui, depuis une vingtaine d'années, a contribué à modifier durablement les conditions de sécurité dans les aéroports et d'accès aux voyages aériens, l'irruption de ce virus à l'échelle mondiale risque, elle aussi, de pérenniser des contraintes qu'on pouvait imaginer, il y a encore à peine quelques mois, provisoires.

(images, montage et interview : Michel Montagne / Maritima Médias. Remerciements à madame Julie Charliac pour son concours à la prise de son)