Temps forts

Florence Parly a dévoilé le "Guépard" d'Airbus Helicopters

Florence Parly a dévoilé le Guépard

1/2

Florence Parly a dévoilé le Guépard

Florence Parly a dévoilé le Guépard

2/2

Florence Parly a dévoilé le Guépard

G. Saucerotte G. Saucerotte
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

La ministre des armées, présente sur le site marignanais, a aussi annoncé vouloir anticiper la fabrication. Il sera livré à l'Armée française avec deux ans d'avance.

 Florence Parly, ministre des Armées

Pour le civil, le dernier né du groupe Airbus Helicopters s'appelle le H160, dans sa version militaire, il a été officiellement baptisé Guépard. Cet appareil léger et polyvalent devrait être livré à l'Armée de l'air, de terre et à la Marine Nationale avec deux ans d'avance selon le souhait du ministère des Armées. "Il s'agit de remplacer de façon accélérée des appareils que l'on a déjà eu sur une longue durée de vie, estime Florence Parly. Ils sont susceptibles de rencontrer toutes sortes de pannes, sans compter des coûts d'entretiens onéreux."

Le Guépard remplacera à l'horizon 2026, 5 types d'appareils. Pour information, l'Armée française possède actuellement 578 hélicoptères. "Les bénéfices attendus de cet hélicoptère sont nombreux, poursuit la ministre. Cela permet une standardisation de la flotte avec possibilité d'équiper chaque hélicoptère en fonction des besoins, mais aussi une augmentation de la disponibilité opérationnelle." Multifonctions, le Guépard assure un large éventail de missions, depuis l'entraînement jusqu'au transport léger, en passant par la surveillance.

Une aubaine pour l'emploi

Choisi par l'Armée française en 2017, le Guépard sera en partie produit sur le site marignanais. "Cela concerne 2000 emplois, a conclu Florence Parly. Marignane, premier employeur de la région Sud, est un site essentiel pour la construction de cet hélicoptère." Un appareil également voué à un certain succès à l'international. "Ce partenariat avec l'Etat est indispensable, a affirmé Bruno Even, PDG d'Airbus Hélicopters. La concurrence est accrue dans le domaine. L'implication de l'Armée française a permis de faire la différence sur de récents contrats." En effet, Airbus vient de signer la vente de plusieurs machines à L'Espagne, l'Ukraine et l'Indonésie. "Aujourd'hui, au sein d'Airbus, le site de Marignane contribue activement à l'agenda de coopération Franco - Allemand." Un agenda fraîchement relancé qui permettra à des projets stratégiques de voir le jour comme celui du Drône VSR 700 ou encore le SCAF (Système de combat aérien du futur.) 

Dévoilé lors de la venu de la ministre sur le site d'Airbus, le Guépard sera officiellement présenté lors du Salon du Bourget, du 17 au 23 juin prochain. 

 Ecoutez l'interview de Florence Parly, ministre des Armées.