Temps forts

Inscrivez-vous
Ecoutez MAritima RADIO en direct

Istres: le hangar Mercure, nouveau berceau d'entreprises aéronautiques

Hangar Mercure

1/2

Hangar Mercure

Le Hangar Mercure accueillait les ateliers de construction des avions du même nom

2/2

Le Hangar Mercure accueillait les ateliers de construction des avions du même nom

O. Ferrandino O. Ferrandino
Partagez cet article
  • Pratager sur Google+

Compte tenu de l'enjeu qui se pose sur l'industrie lourde (raffinage, pétrochimie et sidérurgie) face à un contexte économique difficile et afin de diversifier l' offre, le hangar Mercure devrait accueillir des entreprises aéronautiques.

 François Bernardini, Maire d'Istres

" Il ne s'agit pour l'instant que d'un projet " mais celui-ci devrait voir le jour dans les années à venir. Suite à une initiative menée depuis 2 ans par le Maire d' Istres François Bernardini, Eric Assado, Gilbert Ferrari et le Colonel François, le hangar Mercure démarrerait une seconde vie: un hangar de milliers de mètres carrés qui hébergera, plusieurs types d'entreprises à visée aéronautique (soit une ou plusieurs). Celles-ci auront pour mission" d'apporter leur technologie et leur savoir-faire ". Il peut s'agir par exemple de" maintenir des avions ou quelconque initiative qui a pour objet l' aéronautique ".

Après présentation et approbation du projet par le Président du SAN Ouest Provence, " il a agit très vite " . Selon le Maire d'Istres, François Bernardini, ce dernier " a fait une visite avec l'ancien sous-préfet pour calibrer tous les éléments que nous souhaitions avec notamment un cabinet d'études qui nous a donné plusieurs options". Par exemple, comment modifier ce hangar ? Mais aussi comment y installer plusieurs cellules d'opération? Au final, ce projet a été acté par le SAN Ouest Provence avec une proposition faite à Dassault Aviation, propriétaire des lieux, dont le montant s'élève aujourd'hui à 11 millions d'euros: une promesse de vente sera d'ailleurs rédigée.

Parmi les points forts de ce  berceau d' entreprises: le coût de revient. Celui-ci sera relativement  " peu élevé " pour les entreprises qui souhaiteront s'y implanter. Conséquence: il sera donc " incitatif " pour elles de " se situer à côté  des centres de décision ainsi que des donneurs d'ordre comme la base aérienne d'Istres en l' occurrence ". Dans l'avenir, ces différentes entreprises pourraient être tout d'abord destinées à la maintenance, à la sous-traitance et au soutien industriel de la base. Mais aussi, permettre de conforter " le pôle effet capable d' attirer de nouvelles entreprises dans ces domaines là ". Puis, enfin, positionner Ouest Provence sur de grands programmes aéronautiques nouveaux portés par le pôle Pégase avec notamment un projet de plate-forme atmosphérique. Ceux qui y travailleront devraient être notamment des gens issus du CFAI d'Istres.   

Afin que ce projet puisse se développer, le Conseil Général " a fait une promesse de subventions élevées ". De même, le Conseil Régional " initiateur du mouvement économique dans la région ", pourrait lui aussi apporter sa pierre à l' édifice.