Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Les parents de Robin Richard écrivent à François Hollande

Voir les réactions 0
Lettre d'Annick et Bruno Richard, parents de Robin, Vitrollais gravement touché par la foudre à l'âge de 13 ans, adressée au Président de la république François Hollande :


"Monsieur,

Voilà bientôt 6 ans, que mon fils Robin RICHARD qui a été gravement touché par la foudre à Trets pendant une sortie scolaire, vit un véritable enfer par le manque de soins adaptés.

Votre prédécesseur, Monsieur Sarkozy, par l’intermédiaire de Monsieur Xavier Bertrand qui s’était d’ailleurs rendu à son chevet plusieurs fois, à Marseille et à Paris, avait décidé de faire venir Robin à sa sortie du coma, et à la Capitale pour qu’il ait les meilleurs soins en lien avec sa pathologie unique au monde, La Foudre.

Robin est à Paris depuis le 10 janvier 2012 et je constate que depuis les élections présidentielles, le dossier de mon fils a été complètement abandonné. Votre Ministre de La Santé, Madame Marisol Touraine, dont les services trainent des pieds depuis un an, n’a même pas pris la peine de nous rencontrer, alors que nous étions à plusieurs reprises en grève de la faim devant son Ministère. Vous-même Monsieur le Président qui avez pris la foudre le jour de votre investiture, avez été contacté de France et de l’étranger, par plusieurs centaines de personnes par toutes les voies de communications possible, vos services n’ont même pas daigné leur répondre.

Vos services sont incapables d’émettre une liste des centres de rééducation fonctionnelle avec leurs spécificités pour accueillir Robin. Pensez-vous que deux heures de kinésithérapie par semaine soient suffisantes comme unique soin pour un enfant qui a pris la foudre ? Lamentable et criminel.

Vous vous dites proche du peuple, Robin fait partie de ce peuple, et il s’affaiblit de jour en jour par le peu de soins. Que faut-il faire pour avoir de l’écoute et des actes ? Grève de la faim, monter sur une grue, s’immoler, devenir un terroriste ? Qu’attend-on, qu’une énième faute médicale dans ce système de Santé qui se dégrade de jour en jour, emporte notre fils qui se bat pour vivre dans d’immenses souffrances par le manque de soins, depuis ce 29 mars 2007 ?

Je vous demande donc, Monsieur le Président de la République, par l’intermédiaire de cette lettre ouverte qui informera l’opinion public de votre connaissance du dossier, de trouver une solution très rapide en l’occurrence un centre qui va engager un protocole de soin en volume et non du bricolage comme actuellement, ainsi que des moyens sérieux en terme de plateau médical pluridisciplinaire, avec un objectif, soigner mon fils Robin et non le laisser dépérir.

Mon enfant, n’est pas un enfant « normal », il est exceptionnel, sa pathologie est exceptionnelle et, à pathologie exceptionnelle, moyens exceptionnels. N’avez-vous pas dans votre boite à outils une équipe prête à s’occuper sérieusement de notre fils Robin ?

Je vous citerai pour finir, « l’important c’est d’avoir un cap et de le garder » et c’est ce que nous faisons, soyez sûr de notre détermination. De ce fait, et sans réponse rapide de votre part, ne doutez pas Monsieur le Président d’une nouvelle action mettant la vie de mon épouse et moi-même en danger pour sauver notre enfant. Comprenez notre désespoir.

Je vous prie Monsieur Le Président de la République, d’accepter mes plus respectueuses salutations."

Réagir à cet article


Vous n'êtes pas encore inscrit sur MARITIMA.INFO ?

N'attendez plus ! C'est rapide, gratuit et vous pourrez réagir à cette actualité Je veux m'inscirre à Maritima.info

Vous êtes déjà inscrit sur MARITIMA.INFO ?
Veuillez vous connecter au site en entrant vos paramètres de connexion :
Adresse Email : Mot de Passe :
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !