Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu
Comment sentez vous l'OM pour la saison 2014-2015?
  • Avec Bielsa on va casser la baraque!
  • Un entraineur ok mais avec quels joueurs?
  • Je les sens mieux que l'équipe du Brésil!
  • M'en fous, maintenant je supporte le PSG
  • Arrêtez de parler de foot!!!

Microsoft: Nokia plombe les bénéfices, le cloud dope les ventes

L'intégration des téléphones portables de Nokia pèse sur les bénéfices du géant informatique américain Microsoft, mais le succès de ses services en ligne ("cloud") lui a permis d'annoncer des ventes plus solides que prévu mardi.

Le groupe, qui publiait les résultats de son exercice décalé clos fin juin, a vu son bénéfice annuel progresser de 1% à 22,1 milliards de dollars.

Mais sur les trois derniers mois, il a reculé de 7% à 4,6 milliards. La faute notamment aux téléphones portables de Nokia, dont le rachat a été finalisé fin avril et qui ont accusé une perte d'exploitation de 692 millions de dollars.

La directrice financière, Amy Hood, a indiqué lors d'une téléconférence avec des analystes attendre un retour à l'équilibre des activités de téléphones durant l'exercice qui se terminera fin juin 2016.

L'achat des téléphones de Nokia est l'une des dernières grandes décisions stratégiques de Steve Ballmer, remplacé il y a six mois au poste de directeur général par Satya Nadella.

Ce dernier est en train de remettre l'accent sur les services et les logiciels, avec pour mot d'ordre "le mobile et le cloud d'abord", et il a annoncé la semaine dernière un plan social historique, avec 18.000 suppressions d'emplois dont les deux tiers liés à l'intégration de Nokia.

Nokia a malgré tout contribué au chiffre d'affaires trimestriel à hauteur de près de 2 milliards de dollars, aidant les revenus totaux de Microsoft à bondir de 12% sur l'année, à 86,8 milliards de dollars, et de 18% à 23,4 milliards au dernier trimestre.

C'est au-dessus des attentes des analystes, contrairement au bénéfice par action, la référence pour Wall Street, qui a déçu à 2,62 dollars sur l'année et 55 cents sur le trimestre, soit respectivement 7 et 5 cents de moins que le consensus.

Cela n'empêchait pas le titre Microsoft de gagner 1,18% à 45,36 dollars vers 23H30 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

- Office 365 séduit -

Satya Nadella s'est dit "fier que les actions énergiques dans le cloud payent": "Nos services commerciaux de cloud ont encore doublé cette année à 4,4 milliards de dollars".

L'un des moteurs en est Office 365, la version dématérialisée en ligne de la célèbre suite de bureautique du groupe avec ses logiciels Word ou Powerpoint, que Satya Nadella a aussi décidé cette année d'étendre aux tablettes iPad du rival Apple: elle a gagné plus d'un million d'abonnés sur le trimestre, terminé avec un total de 5,6 millions.

La fourniture d'Office sur abonnement et sous forme dématérialisée en ligne est plus rentable pour Microsoft que le système traditionnel d'achat sur CD car elle assure des revenus plus réguliers.

Parallèlement à ses propres services de "cloud", Microsoft profite du besoin d'infrastructures des autres acteurs de ce créneau en plein développement: les revenus trimestriels de ses offres liées aux serveurs sont en hausse de 16%.

L'activité historique, les revenus tirés de licences pour le système d'exploitation Windows auprès des fabricants d'ordinateurs, affiche une croissance de 3% au quatrième trimestre, tirée par la version Pro (+11%), nouveau signe d'une petite amélioration sur le marché des PC notamment d'entreprises.

Satya Nadella affiche l'ambition d'arriver à "un système d'exploitation qui couvre toutes les tailles d'écran". Microsoft reste malgré tout à la traîne sur les plus petits, ceux des mobiles dominés par les logiciels d'Apple et de Google.

Les smartphones Lumia de Nokia, porte-étendard de Windows Phone, se sont ainsi écoulés à seulement 5,8 millions d'exemplaires depuis l'intégration de cette activité fin avril. Avec un mois de plus, Apple arrive à 35,2 millions d'iPhone entre début avril et fin juin.

L'incursion de Microsoft dans les tablettes avec sa Surface dégage pour sa part des revenus limités: 409 millions de dollars ce trimestre après 500 millions sur les trois mois précédents.

Le seul appareil de Microsoft ayant vraiment du succès est sa console vidéo Xbox, qui rivalise avec la PlayStation de Sony et s'est encore écoulée à 1,1 million d'exemplaires sur le trimestre: Satya Nadella dit toutefois vouloir en recentrer l'activité sur les jeux et réduire les investissements dans la musique et la vidéo.

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !