Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu
Que pensez-vous de la série "Plus belle la vie ?"
  • Je ne rate jamais un épisode !
  • Ça donne une belle image de Marseille
  • Des parisiens qui jouent les Marseillais... Pfff !
  • 10 ans, c'est quand même beau pour une série
  • Je ne regarde jamais, et je m'en moque

Filière jihadiste: six personnes interpellées en région lyonnaise

Six personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées depuis mardi dans la région lyonnaise et placées en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur des filières de recrutement de jihadistes vers la Syrie, a indiqué mercredi à l'AFP une source judiciaire.

Une source policière avait auparavant fait état de l'interpellation de trois hommes et une femme soupçonnées de participer au recrutement de jeunes femmes candidates au jihad. Cette source avait précisé que des armes de poing avaient été saisies lors de perquisitions.

Ce coup de filet a notamment été réalisé à Meyzieu et Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en juillet par le parquet antiterroriste de Paris. L'enquête, ouverte du chef d'"association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", est menée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Selon la source policière, un frère et une soeur figurent parmi les personnes arrêtées. L'un des suspect est aussi lié, selon cette source, au groupuscule islamiste dissous en 2012 Forsane Alizza (Les Cavaliers de la fierté).

Cette opération avait débuté mardi vers 07H00 près d'une zone industrielle de Meyzieu, dans l'est de l'agglomération lyonnaise. Toujours en début de matinée mardi, une deuxième intervention policière s'était déroulée autour d'une maison mais ne se serait pas soldée par une arrestation.

Ce coup de filet intervient en plein examen par l'Assemblée nationale d'un projet de loi qui renforce l'arsenal antiterroriste. Sa principale mesure, l'interdiction administrative de sortie du territoire visant à empêcher le départs de candidats au jihad en Syrie et en Irak, a été approuvée mardi soir par les députés.

Selon le gouvernement, environ 930 Français sont impliqués dans des filières vers la Syrie et l'Irak (350 sur place, 180 repartis de Syrie, 170 en transit vers la zone et 230 ayant des velléités de départ), nombre en "augmentation de 74% en huit mois". Trente-six sont morts sur place.

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !