Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Carry. Oursinades : "passion gonades"

LES VIDEOS
FERMER
Les oursinades comme si vous y étiez...
ET AUSSI
Les gonades, c'est bien sûr cette partie de l'oursin tant convoitée, ces délicieuses languettes oranges qui garnissent la paroi intérieure de l'animal, appelées aussi corail et qui sont... qui sont... Bon vous l'expliquerez vous-mêmes à vos enfants.

C'est "the place to be" comme on dit, l'endroit où il faut être, l'assurance de passer - si la météo l'autorise - un super dimanche en famille, entre amis, en couple ou en solo dans une ambiance à la bonne franquette. 
Et en ces temps de crise, d'austérité et de grisaille, c'est cette ambiance que savourent  les milliers de badauds venus, parfois de loin, participer à cette véritable institution qui fait de Carry-le-Rouet la capitale historique de l'oursin méditerranéen.

Et c'est vrai que, sur une dizaine de personnes abordées par hasard sur le port, une seule était carryenne, les autres venaient - spécialement pour l'événement - de Marseille, Aix, du Vaucluse ou encore du Var.

Rançon du succès, la présence de milliers de visiteurs alors que les ressources sont à la baisse, fait toujours craindre la raréfaction programmée de la châtaigne de mer. Et ce en dépit d'un gros travail de surveillance réalisé par le parc marin de la Côte Bleue ainsi que d'un contrôle et d'une répression sans pitié des braconniers par les fonctionnaires de la Gendarmerie maritime (on rappelle que, pour les particuliers, la récolte est limitée à 4 douzaines par jour de pêche et que le nombre de professionnels titulaires d'une licence a été ramené à une vingtaine seulement pour le département).
Et donc la profusion de nos délicieux échinodermes sur les étals s'explique par le fait qu'ils ne sont pas tous du coin mais en partie "importés" de Sète, de l'Atlantique et en grande partie de la Galice, la ''Bretagne'' espagnole.

Alors pour compenser une éventuelle surconsommation, depuis maintenant plusieurs années, les commerçants proposent des assiettes panachées avec la présence d'oursins pour la dégustation mais aussi, pour assouvir la fringale, de coquillages et autres produits dérivés de la mer : huîtres, gambas, moules-frites, paëlla, etc...

Mais bon, rien qui n'impacte l'essentiel pour les visiteurs : l'ambiance extraordinaire qui règne sur le port de Carry.
Quand le soleil est de la partie évidemment. 

Les Oursinades de Carry vous attendent tous les dimanches de février et donc ce dimanche 11

En vidéo, une sélection d'heureux participants aux Oursinades de Carry-le-Rouet : ambiance et humour

(images, montage et interviews : Michel Montagne / Maritima Médias)

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !