Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu
Allez-vous voir le film d'horreur "Anabelle" au cinéma ?
  • J'y cours, j'adore me faire peur !
  • Pas question, ça a l'air horrible
  • Si c'est pour entendre les autres crier...
  • On devrait l'interdire au moins de 16 ans
  • Cela ne m'intéresse pas

Première victoire des cabanonniers de PSL après le blocage

 Quelques réactions reccueillies ce matin par Sabine Riou.
Les cabanonniers de Port Saint Louis du Rhône bloquent l'écluse et remportent une promesse de date de table ronde : la démonstration de leur détermination a décidé la préfecture à une première rencontre en mairie.
Trois cent personnes ce samedi matin devant l'écluse de PSL pour demander une table ronde en préfecture afin de pérenniser les cabanons de Port Saint Louis et d'Arles. Le blocage a stoppé dans l'écluse un bateau céréalier qui venait d' Arles, sans bloquer la circulation des véhicules du pont levant. Déterminés à obtenir la table ronde, les cabanonniers étaient prêts à rester aussi longtemps qu'il le fallait et ne voulaient pas partir sans une date. Après une matinée d'action, le sous préfet d' Arles a accordé un entretien téléphonique avec le maire de la commune Jean Marc Charrier à la mi journée. A l'issue de cet entretien le sous préfet s'est engagé en début de semaine en mairie à rencontrer les cabanonniers et le maire. Le sous préfet arlésien est en charge du dossier cabanon dans la région et connait bien les directives ,la négociation ne repart pas donc pas de zéro. Sur place  le blocage de l'écluse a été levé en début d'après midi.

Il faut rappeler que depuis la fin de l'année, 22 cabanons sont menacés d'une expropriation dans un délai de 120 jours alors que les propriétaires venaient de s'acquitter de 4 à 5 ans de redevance domaniale. Une décision " disproportionnée " selon les termes du Maire et injuste ainsi qu'arbitraire pour les Ports saint louisiens qui défendent " un art de vivre" .

La sensibilisation de la préfecture à la mobilisation d'aujourd'hui semble ramener plus de sagesse dans ce dossier a déclaré le maire après l'annonce du rendez vous téléphonique.
Ce dossier des cabanons avait pourtant  bien démarré en janvier 2009 avec une première table ronde à Marseille. Mais un an après, la tempête Xynthia a débouché sur une directive qui bouleverse les aménagements antérieurs. Mais Port Saint Louis du Rhône ne possède toujours pas de PPRI - plan de prévention des risques inondation- et ne peut se satisfaire des incohérences  administratives. En plus l'état ne peut se prévaloir d'un plan dont les recommandations ne sont toujours pas prescrites pour démolir les cabanons.
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !