Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu
Rentrée scolaire 2014 : êtes-vous prêts ?
  • Oui, toutes les courses sont faites !
  • Euh, non, au dernier moment, comme d'hab...
  • Faudrait d'abord savoir s'il y a école le mercredi
  • Noooon, je veux rester en vacances...

L'ex décharge de Port-de-Bouc complètement réhabilitée

Ouvert en 1980, l'ancien centre d'enfouissement des déchets de la CAPM situé à Valentoulin a fermé fin 2008 après l'ouverture du centre du Vallon du Fou à Martigues. Il a depuis été entièrement réhabilité dans le but d'être rendu à la nature.
Le mont Valentoulin est le plus haut de Port-de-Bouc. Après avoir servi à enfouir les déchets, il sera complètement rendu à la nature et les clôtures seront enlevées... dans 30 ans... le temps de contrôler et de s'assurer que la réhabilitation a marché et que tout est stabilisé. Les élus de la Communauté d'Agglomération du pays de Martigues ont pu le constater lors d'une visite sur les lieux ce matin. Sur place, celaa n'a déjà plus rien à voir : aucun déchet visible, uniquement de la terre. Après près de 30 ans d'exploitation, le centre de 12 hectares a quand même traité plus de 3 millions de tonnes de déchets. Les travaux de réhabilitation ont été lancés en février 2010. Ils ont pris plus de temps que prévu à cause des intempéries (pluie et mistral). Ils devraient s'achever d'ici la fin du mois. L'investissement : 2,8 millions d'euros.

«  La fin d'une verrue »

Comme l'explique Gaby Charoux, maire de Martigues et président de la CAPM, « la réhabilitation consiste en la mise en place de réseaux et de 50 puits de collecte des biogaz et, concernant la couverture des déchets, d'un écran d'argile d'un mètre d'épaisseur, d'une couche drainante pour éviter les infiltrations d'eau et d'un niveau de terre pour permettre la végétalisation du site ». Le technicien Marcel Paillé, directeur de la Régie des eaux, estime d'ailleurs qu'on devrait avoir de la verdure dès le printemps sur le site. Pour la maire de Port de Bouc, Patricia Fernandez-Pedinielli, « le site n'a plus l'aspect d'une verrue et les Port-de-Boucains riverains peuvent maintenant apprécier la tranquillité des lieux et la fin des mauvaises odeurs ». A noter que la CAPM est depuis 7 ans en procès avec les douanes pour régler 3 millions d'euros de taxes pour avoir importé de la terre pour réhabiliter le Valentoulin. L'intercommunalité espère très prochainement obtenir gain de cause.

Écoutez Marcel Paillé, directeur de la régie des eaux de la CPAM, pour toutes les explications techniques sur la réhabilitation du centre du Valentoulin (son 1) et la maire de port de Bouc Patricia Fernandez-Pedinielli (son 2)


(photos J-M Darras)

Réagir à cet article


Vous n'êtes pas encore inscrit sur MARITIMA.INFO ?

N'attendez plus ! C'est rapide, gratuit et vous pourrez réagir à cette actualité Je veux m'inscirre à Maritima.info

Vous êtes déjà inscrit sur MARITIMA.INFO ?
Veuillez vous connecter au site en entrant vos paramètres de connexion :
Adresse Email : Mot de Passe :
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !