Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu

Martigues : la brigade de gendarmerie nautique sur le pont

"Bonjour, vos papiers, poissons, gilets, ancre, palourdes et fumigènes s'il vous plait !" c'est presque la façon dont les gendarmes de la brigade nautique de Martigues pourraient se présenter lors de leurs contrôles estivaux des bateaux de plaisanceSi cette liste est réelle, bien qu'incomplète, Jean-Marc, Vincent et Bruno, gendarmes de la brigade nautique de Martigues, abordent les marins d'une façon bien moins anxiogène. Et à l'occasion de cette patrouille à bord de leur canot pneumatique, ils font même preuve, vu les circonstances, d'une forme de convivialité. Du moins avec les plaisanciers qui, ce matin-là, ont pris la pause - baignade ou pêche - dans le chenal de Caronte ou l'Étang de Berre. En revanche, face à des délinquants, nul doute que le trio retrouve une attitude plus martiale, le pistolet automatique à la ceinture rappelant qu'on la période estivale n'est pas synonyme de laxisme et que sur l'eau, on peut aussi faire, comme à terre, de bien mauvaises rencontres.
Mais ce n'était pas le cas lors de cette journée de prévention à laquelle se sont consacrés les trois représentants de l'ordre. L'objectif de ces contrôles surprise n'est pas tant de verbaliser que d'informer les usagers de la mer, notamment amateurs ou occasionnels, et de leur faire prendre conscience de sa dangerosité et des risques qu'un équipement - minimum - de sécurité permet d'atténuer, sans jamais les éliminer complètement.
Au programme donc de cette matinée prévention, le contrôle des documents administratifs relatifs à l'embarcation et son pilote ainsi que le passage en revue du matériel de sécurité indispensable en fonction du lieu de mouillage. Par exemple, dans la zone des deux milles nautiques, la moins restrictive en matière de navigation, le minimum c'est d'avoir : des gilets de sauvetage pour chaque passager, homologués CE, en bon état et adaptés à la corpulence des personnes à bord, enfants ou adultes; un moyen de remonter quelqu'un à bord (à l'exception des semi-rigides de type canot pneumatique); une ligne de mouillage (une ancre); un moyen lumineux étanche d'une autonomie d'au moins 6 heures (ou, à la place, des gilets équipés d'un flash lumineux).
Mais en fonction de la taille du bateau, de la puissance du moteur ou de la distance par rapport à la côte, la liste des papiers ou matériel indispensables peut s'allonger, comme vous pouvez le découvrir en regardant cette vidéo, à bord du canot des gendarmes lors de leur patrouille, comme si vous y étiez.

La réglementation maritime, étant complexe et très variable, pour être certain d'être en règle, consulter le site des affaires maritimes ou le site "service public"

(images, interviews et montage : Michel Montagne / Maritima Médias)
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !