Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Pas d'avis sur le pass transports pour le conseil de territoire du Pays de Martigues

LES VIDEOS
FERMER
Henri Cambessédès, vice-président du conseil de territoire
FERMER
Patricia Fernandez Pedinielli, maire de Port-de-bouc
ET AUSSI
Plusieurs points étaient à l'ordre du jour du conseil de territoire. Notamment un avis que les conseillers devaient émettre sur la création d'abonnements de transports métropolitainsLes conseillers se sont donc abstenus de tout avis sur ce point là. Un acte pour affirmer leur mécontentement plutôt qu'une réelle opposition au projet qu'ils jugent "aller dans le bon sens". Plus concrètement, les conseillers devaient se déclarer favorable ou non à la création d'abonnements de transports illimités pour tous les réseaux de la Métropole Aix-Marseille Provence. 
Dans les faits, dès le 1er trimestre 2018, cet abonnement permettra à son titulaire d'enchaîner pour le même prix et sur l'ensemble du territoire parcs relais, bus, vélo, métro, tramway, autocars et TER. Son tarif est fixé à 73 euros TTC par mois. Ce Pass concerne 12 000 clients réguliers. "La question que nous nous posons est celle des tarifs réduits et de la gratuité que nous appliquons pour certaines catégories de passagers, souligne Henri Cambessédès, vice-président du conseil de territoire. La démarche est excellente. Seulement nous aurions aimé être consultés. La délibération sera votée le 19 octobre lors du Conseil métropolitain. Nous craignons que derrière cette très jolie délibération se préfigure l'harmonisation des tarifs qui se ferait en défaveur des publics que nous transportons ici." 
Le conseiller FN Emmanuel Fouquart a, quant à lui, rappelé que le tarif de 73 euros était très avantageux pour les usagers puisqu'un abonnement Martigues Marseille coûte aujourd'hui 110 euros. Les conseillers se sont toutefois abstenus d'émettre un quelconque avis. 

Un autre point abordé concernait la compétence des parkings et aires de stationnement, désormais dans le giron métropolitain. "Ce qui m'inquiète dans ce transfert, a souligné Patricia Fernandez-Pedinielli, la Maire de Port-de-bouc, c'est cette petite phrase dans le texte qui précise que les aires de stationnements actuellement gratuites, le resteront dans la majorité des cas. C'est dommage." Rappelons que sur la commune de Port-de-bouc la totalité des places de stationnement sont gratuites. 

Enfin deux projets ont été mis sur le devant de la scène lors de ce conseil de territoire. Le premier est celui de la création d'une ressourcerie sur la commune de Martigues. Il s'inscrit dans le cadre du plan climat de 2015, il prévoit, à côté des bâtiments de collecte de Croix-Sainte, la création d'un espace permettant la récupération des meubles et textile. Le coût des travaux est estimé à 2 millions d'euros. L'autre projet est l'implantation de 6 enseignes commerciales sur la zone d'activité des étangs à Saint-Mitre. Ce projet, qui a vu le jour il y a plus de deux ans, a nécessité un report de validité du compromis. "Le projet a l'air solide, a précisé Béatrice Aliphat, la maire de Saint-Mitre. Cependant, cela dure depuis trop longtemps.Cette délibération sera la dernière." 

Ecoutez les interviews d'Henri Cambessédès et Patricia Fernandez Pédinielli sur la question des transports. 
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !