Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu
Que pensez-vous de la série "Plus belle la vie ?"
  • Je ne rate jamais un épisode !
  • Ça donne une belle image de Marseille
  • Des parisiens qui jouent les Marseillais... Pfff !
  • 10 ans, c'est quand même beau pour une série
  • Je ne regarde jamais, et je m'en moque

Guérini ne veut pas être le seul à démissionner...

 Guérini: "Je l'ai dit et le réaffirme : je ne démissionnerai pas".
Le président socialiste du conseil général, Jean-Noël Guérini, a déclaré qu'il était prêt à démissionner de sa fonction si tous les élus du PS déjà condamnés ou mis en examen le faisaient aussi, aujourd'hui lors d'une conférence de presse.

"Si le bureau national du PS veut établir une jurisprudence Guérini, elle doit s'appliquer de la même façon à tous et partout", a affirmé le sénateur, entouré d'une dizaine de conseillers généraux PS dans son bureau.

"Je pourrai envisager de démissionner lorsque tous les élus du PS condamnés définitivement, et ils sont nombreux malheureusement, auront également démissionné de toutes leurs fonctions exécutives. Cette règle doit être également appliquée à tous les élus socialistes mis en examen", a-t-il ajouté.

M. Guérini a été mis en examen le 8 septembre, pour prise illégale d'intérêt, trafic d'influence et association de malfaiteurs, dans une affaire touchant à des marchés publics impliquant son frère Alexandre.

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, et le conseiller politique de la première secrétaire Martine Aubry, François Lamy, avaient annoncé jeudi, à la sortie d'une réunion du bureau national du parti, que le PS demandait à M. Guérini de lâcher la présidence du conseil général. Il a refusé.

"Au bureau national, hier soir, il n'y a pas eu de vote et la première secrétaire a indiqué son intention de me téléphoner. A l'heure où je vous parle, j'attends encore son appel", a dit M. Guérini, soulignant qu'il n'en veut "absolument pas" à Martine Aubry.

"Ce n'est pas le PS qui m'a nommé président. Ce sont les électeurs qui m'ont fait conseiller général et ce sont les conseillers généraux qui m'ont élu, le 31 mars dernier, à la présidence du conseil général", a-t-il poursuivi. Il a répété qu'il resterait "pendant trois ans" à la tête du département.

M. Guérini, qui a repris ses fonctions de président la semaine dernière après l'annulation de sa délégation de fonctions par la justice, a affirmé qu'il participerait vendredi à la réunion de groupe de sa majorité et à l'assemblée plénière du département, ainsi qu'à celle du groupe socialiste au Sénat, mardi.

"François Rebsamen (qui préside le groupe PS au Sénat, ndlr) m'a demandé de participer", a dit M. Guérini, exhibant un carton d'invitation.

Le président du groupe PS et apparentés au conseil général des Bouches-du-Rhône, Mario Martinet, a jugé "conforme que M. Guérini participe au groupe majoritaire, comme il se doit".

"Pour ma part, je n'ai pas été interpellé par le PS. C'est dommage, car j'aurais pu expliquer aux Parisiens la situation qui est la nôtre, celle d'un groupe uni, mis à part deux ou trois conseillers", a-t-il ajouté, balayant l'éventualité d'un putsch.

(afp)

Réagir à cet article


Vous n'êtes pas encore inscrit sur MARITIMA.INFO ?

N'attendez plus ! C'est rapide, gratuit et vous pourrez réagir à cette actualité Je veux m'inscirre à Maritima.info

Vous êtes déjà inscrit sur MARITIMA.INFO ?
Veuillez vous connecter au site en entrant vos paramètres de connexion :
Adresse Email : Mot de Passe :
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !