Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu

OM-ATM (0-3). Antoine Griezmann fait basculer la finale !

Une finale ça se joue à des détails. Ce soir l'OM a peut-être gâché sa chance en ratant une occasion en or dès la 4è minute. Ensuite l'Atletico Madrid a fait la différence grâce à un homme : Antoine Griezmann, auteur d'un doublé qui assassine l'OM...Une ambiance exceptionnelle à Lyon pour cette finale de La Ligue Europa 2017-2018.
Plus de 20 000 supporters marseillais ont fait le déplacement au Groupama Stadium et avant le match, le match des supporters avait déjà été gagné par les Olympiens.
Dès le coup d'envoi donné comme souvent par un long ballon en touche de Flo Thauvin dans la partie de terrain adverse, on a senti les Marseillais en jambe, avec une énorme envie de bousculer les pronostics en faveur de l'Atletico.
L'OM se procure la première grosse occasion du match dès la 4è minute avec une passe millimétrée de Dimitri Payet pour Valère Germain, mais malheureusement l'attaquant fait le mauvais choix et voit son tir s'envoler au-dessus des cages d'Oblak. C'est une énorme occasion, et elle aurait pu lancer le match de façon exceptionnelle pour l'OM !
Deux minutes plus tard après un coup-franc mal dégagé par la défense de l'Atletico, c'est Adil Rami qui place une reprise qui passe de peu à côté des buts madrilènes.
L'OM domine le premier quart d'heure, les joueurs de l'Atletico ont du mal à se créer des occasions, mais comme souvent en football, le jeu va appeler la faute et à la 21è minute sur une relance plein axe assez appuyée de Steve Mandanda pour Frank Anguissa, le Camerounais rate son contrôle et permet à Griezmann de se mettre en position idéale pour ajuster le gardien marseillais de près pour ouvrir le score d'un tir du pied gauche.
1 à 0 pour l'Atletico, un score totalement contre le cours du jeu, mais c'est la loi du football, il y a des occasions, il faut les mettre au fond, l'OM ne l'a pas fait, et grâce à une erreur marseillaise, les « colchoneros » mènent au tableau d'affichage.
La suite sera plus compliquée pour l'OM, avec notamment la sortie de Dimitri Payet, pas à 100%, et qui quittera la pelouse en pleurs, remplacé par Maxime Lopez.
L'OM a montré de belles choses dans cette première période, il faut les confirmer dans le deuxième acte.
Mais le suspense ne durera que peu de temps car à la 49è minute, Antoine Griezmann, l'homme de cette finale transpercera tranquillement la défense olympienne par l'axe et fixera Mandanda d'une pichenette très fine pour inscrire le deuxième but de son équipe.
A ce moment du match, sans le génie de Payet, et surtout contre ce type de formation qui ne lâche rien, remonter au score est presque « mission impossible » et malgré l'entrée en jeu de N'Jie à la place d'Ocampos (55è) les hommes de Rudi Garcia ne se procurent plus d'occasions...comme si l'OM avait laissé passer sa chance dans les dix premières minutes du match.
Le public marseillais lui sera irréprochable malgré la déception liée au tableau d'affichage, mais il faut être honnête, l'Atletico Madrid est d'un calibre supérieur et pour faire jeu égal avec cette équipe, il faut en faire beaucoup plus.
Kostas Mitroglou entre en jeu à la 73è à la place de Valère Germain, avec l'espoir de faire bouger l'axe madrilène Godin-Gimenez...
« Mitro » qui s'offrira une belle occaz à la 80è sur un centre de Sanson, le Grec prend le dessus de la tête, mais les dieux du football n'étaient pas avec l'OM ce soir car le ballon va percuter le poteau de Jan Oblak qui était battu sur cette action.
Jordan Amavi deux minutes plus tard enverra une belle frappe de 25m après un mauvais dégagement de Juanfran, mais le portier slovène sera sur la trajectoire du tir de l'ancien niçois.
Le 3è but inscrit par Gabi dans le temps additionnel alourdit le score mais sera anecdotique.

L'OM est de nouveau battu en finale d'une Coupe d'Europe. Cela n'enlève rien au magnifique parcours réalisé lors de cette Ligue Europa.
L'Atletico Madrid était plus fort, le score est un peu lourd, mais la logique a éét respectée...
Place maintenant à la dernière journée de championnat avec la réception d'Amiens samedi au Vélodrome. Il faudra gagner, si possible sur un large score et espérer au moins un nul de Nice à Lyon, ou pourquoi pas une défaite de Monaco à Troyes. Les chances d'accéder au podium de L1 sont très minces, mais elles existent encore, la saison n'est pas encore terminée...


Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !