Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

OM-Rennes (1-3) Le public n'était pas prêt pour une 2e soirée cauchemar...

Après la gifle reçue à Monaco (6-1) il y a deux semaines, le peuple marseillais s'attendait à une réponse de son équipe au Vélodrome. Malheureusement ça n'a pas été le cas, loin de là...Une ambiance assez sereine planait sur le Vélodrome quelques minutes encore avant le coup d'envoi de cet OM-Rennes, clôturant la 5è journée de Ligue 1. Une seule petite banderole avait pointé le bout son nez « malgré la rouste à Monaco » et puis plus rien.
Les supporters du Virage Sud attendaient de voir quelle suite à donner après le début du match.
Et ils n'ont pas dû attendre trop longtemps pour se faire une idée de la soirée que Vélodrome allait vivre.
Au bout de deux minutes seulement, le décor était planté : accélération de Sarr côté droit, malheureusement seul (Evra n'était pas en place), puis centre de l'ancien messin et talonnade exceptionnelle du Tunisien Wahbi Khazri qui laisse Mandanda sans le moindre mouvement...
Premier coup dur pour une équipe marseillaise qui avait toutes les difficultés du monde pour entrer dans ce match.
Deuxième acte : 10è minute, Bourigeaud est décalé par Prcic, l'ancien lensois n'est pas attaqué aux 25 mètres, il frappe fort à ras-de-terre et inscrit le deuxième des Rennais qui je le rappelle, n'ont pas gagné un seul de leurs quatre premiers matchs...
Le public réagit à ce moment par des « mouille le maillot ou casse-toi » et quelques « Garcia démission » descendent même du Virage Sud.
L'OM a quelques occasions de revenir au score, notamment par Valère Germain mais le gardien Koubek est bien placé à deux deux reprises.
Il est clair que l'ambiance devient très lourde et à quelques minutes de la mi-temps les Ultras (Virage Sud) sortent une banderole en faisant un bruit assourdissant dans laquelle il est écrit  "Mr le président fini les les promesses mensongères et leurs explications douteuses, place aux résultats concrets". Le message est clair, le public ne comprend pas certains choix de la direction, certaines explications non plus.
La mi-temps est sifflée sur ce score de 0-2 et la « bronca » qui accompagne les joueurs aux vestiaires est tout simplement énorme !

En deuxième période, on prend presque les mêmes et on recommence dès la 49è, Khazri profite d'une mésentente entre Sarr et Rami pour se présenter seul face à Mandanda, son tir du gauche est détourné par « il fenomeno » sur son poteau droit. Le pire a été évité, mais qu'est-ce-que le fond de jeu marseillais fait de la peine dans cette soirée de septembre, qui n'est pas sans nous rappeler un certain 18 mars 2016, lorsque Rennes avec Ousmane Dembélé s'était imposé au Vélodrome 5 buts à 2...

Et le troisième but rennais ne fait que monter la colère des supporters olympiens. A la 70è Gnagnon se défait du marquage très large d'Abdennour et parvient à tromper Mandanda pour la 3è fois de la soirée.
Abdennour sort quelques minutes plus tard se plaignant de douleurs derrière une cuisse.
C'est une soirée cauchemardesque pour les Marseillais qui ratent tout ce qu'ils entreprennent.
Les supporters à plusieurs reprises prennent même le parti de l'adversaire, bref il va falloir du temps et des bons résultats pour que l'harmonie revienne entre supporters, direction et joueurs.

Le but de Morgan Sanson à la 87è minute ne changera pas grand-chose au bilan de la soirée.

Le Rennais Mubélé se permettra même de rater un pénalty à la 90è pour une faute de Rolando.

Score final 3 buts à 1 pour le Stade Rennais... 

L'OM n'avait pas le droit de perdre 6 buts à 1 à Monaco, mais les hommes de Garcia n'avaient surtout pas le droit de s'incliner de cette façon au Vélodrome devant 45 000 spectateurs contre une équipe rennaise qui a profité de la fébrilité marseillaise...

Jeudi soir, l'OM sera de nouveau au Vélodrome pour le 1er match de phase de groupes de la Ligue Europa contre les Turcs de Konyaspor. On peut s'attendre à des retrouvailles très tendues entre l'équipe et son public.
Ce match fragilise un peu plus la position de Rudi Garcia. Il faudra être solide pour résister à cette tempête...  




Réagir à cet article


Vous n'êtes pas encore inscrit sur MARITIMA.INFO ?

N'attendez plus ! C'est rapide, gratuit et vous pourrez réagir à cette actualité Je veux m'inscirre à Maritima.info

Vous êtes déjà inscrit sur MARITIMA.INFO ?
Veuillez vous connecter au site en entrant vos paramètres de connexion :
Adresse Email : Mot de Passe :
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !