Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Salon attend son Tour

Plus que 4 jours. Salon de Provence attend le Tour de France 2017. La ville sera le terme de la 19è étape en provenance d'Embrun vendredi. Une 1ère pour la commune qui entend mettre à profit cet évènement unique suivi par des milliards de téléspectateurs.22 équipes pro, une caravane de partenaires immense, un engouement populaire hors du commun et des retombées économiques attendues.
Salon se prépare à recevoir le barnum du Tour de France vendredi.
La ville sera le théâtre de l'arrivée de la 19è étape au départ d'Embrun.
222,5 km à parcourir et pourquoi pas une victoire française.

L'ensemble de la commune sera mobilisée pour cet évènement mondial. A commencer par les services municipaux.
Il faudra baliser les rues salonnaises tout au long du parcours urbain jusqu'à l'arrivée à l'angle de la rue Gutemberg et du boulevard Maréchal Foch.
La circulation sera fortement modifiée.
Le stationnement sera, lui aussi, en partie perturbé par l'arrivée du peloton, mais des parkings de délestage seront ouverts au public pour l'occasion.

Tous les détails des modifications sur les sites http://www.visitsalondeprovence.fr/ et http://www.salondeprovence.fr/

Depuis plusieurs semaines déjà, le maire et ses équipes travaillent sur ce jour de course. Tout doit être réglé au millimètre. les réunions préparatoires se succèdent.
Mais Nicolas Isnard se dit "confiant" et "sûr d'une belle fête pour le sport et les habitants".

Mais au-delà des préparatifs, l'élu mise sur la liesse ce vendredi avec des animations annoncées un peu partout dans le centre-ville. Un "Yellow Friday" sera organisé dans les commerces doublé d'une marché artisanal mais aussi d'animations pour les enfants et de concerts gratuits en soirée.

Sur la ligne d'arrivée les fans de vélo auront également la chance de voir passer la caravane publicitaire (longue de 12km!) et dans le ciel une démonstration de la Patrouille de France.

Car l'objectif est double. Faire plaisir aux supporters et rayonner dans le monde entier.

Salon veut capitaliser sur cette journée exceptionnelle pour montrer son savoir-faire. Son artisanat ses atouts touristiques et son bon-vivre pour s'inscrire dans la liste des villes sportives susceptibles de recevoir des compétitions d'ampleur. A l'image de sa grande voisine Marseille qui accueillera l’épreuve le lendemain pour un contre-la-montre crucial lors de l'avant-dernière étape.

Et on l’espère tous, un Bardet en jaune à Paris dimanche...



En vidéo Nicolas Isnard le maire de Salon de Provence

( Images et interviews Ulrich Techené pour Maritima Médias )
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !