Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Marseille. La "Bonne Mère" arbitre du Tour de France 2017

LES VIDEOS
FERMER
Richard Miron, adjoint aux sports de la ville de Marseille.
FERMER
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.
FERMER
Martin d'Argenlieu, directeur général de l'Orange Vélodrome.
A Marseille, le Tour y est déjà venu et revenu, mais pour la 20ème étape de son édition 2017, la cité phocéenne pourrait bien lui réserver un suspens de dernière minute.

Le Tour de France commence à peine mais on peut pronostiquer sans trop s'avancer que son avant dernière étape, qui se déroulera dans la cité phocéenne, sera certainement très spectaculaire et pleine de rebondissements. Marseille, capitale européenne du sport cette année, accueille pour la première fois dans son histoire le contre la montre en individuel.
L'avant dernière étape avant celle des Champs Elysées aura lieu le samedi 22 juillet. C'est un parcours de 23 km passant par la colline de Notre Dame de la Garde. Une ultime opportunité de voir la hiérarchie chamboulée et, pourquoi pas, le Maillot Jaune changer d'épaules.
100 % urbain, avec notamment un passage sur la Corniche et le Vieux-Port, ce parcours sera sans aspérités à l'exception notable de la montée jusqu'à Notre Dame de la Garde par le boulevard André Aune et la montée de l'Oratoire. Départ et arrivée se feront depuis l'Orange Vélodrome, une façon pour le stade de fêter ses 80 ans en renouant avec sa tradition cycliste.

Pour la petite histoire, le fameux Vélodrome de Marseille était déjà à l'honneur en 1903, lors de la création du tour, puisque le lieu d'arrivée de la deuxième étape venant de Lyon en 374 km, et celui du départ de la troisième, allant à Toulouse en 423 km. C'est dire si les coureurs de l'époque avalaient les kilomètres, quasiment le double par étape par rapport à aujourd'hui.

Le 22 juillet il faudra donc choisir sa place entre l'Orange Vélodrome, gratuit pour l'occasion, et les rampes d'accès à la « Bonne Mère ». En tout cas, circuler en voiture ce jour là à Marseille, ou même se garer, sera quelque peu compliqué. Alors, autant privilégier la marche à pied, ou encore mieux, le vélo...

En vidéos : les interviews de Richard Miron, adjoint aux sports de la ville de Marseille, de Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et de Martin d'Argenlieu, directeur général de l'Orange Vélodrome.

( Interviews et images : Rémy Reponty pour Maritima médias. )































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !