Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu

Tu veux créer ton entreprise ? The Choice, ta chance!

LES VIDEOS
FERMER
The Choice, une chance à saisir (interview de Thierry Debaille)
FERMER
Un engagement du patronat à caractère social (l'interview d'Olivier Gineste)
FERMER
Pas de charité mais un véritable investissement sur l'avenir (l'ITV d'Hervé Madiec)
FERMER
Pourquoi devenir coach ? (l'interview de Jean-Christophe Aru)
ET AUSSI
Tu as entre 18 et 30 ans, tu as envie de monter ta propre boîte mais : tu n'as pas de diplôme ni de formation, pas de réseau ni de relations bien placées, eh bien pour toi... c'est fichu d'avance. Ou plutôt C'ÉTAIT fichu car cette année, il y a the ChoiceLa similitude avec le titre de l'émission à succès The Voice ne vous aura pas échappé, ce n'est évidemment pas le fruit du hasard, Make The Choice - c'est l'intitulé exact - reprend les modalités des émissions de téléréalité : un casting pour attirer les candidats puis des étapes de sélection pour parvenir à un groupe restreint de finalistes.
L'instigateur de ce projet à fort caractère social ? L'UPE 13, l'Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône qui, comme son  om l'indique, rassemble patrons et entreprises du département issus de tous les secteurs e l'activité économique.

Le déroulement du concours : 
Pour y participer, une seule condition, être âge de 18 à 30 ans. 

Étape 1 : La vidéo
Ensuite il suffit, avec un smartphone, de te filmer pour présenter et expliquer, en 90 secondes maximum, ton projet et d'envoyer, jusqu'au 12 mars, la vidéo à ce site 

Étape 2 : 100 coaches pour 100 candidats
Ces vidéos permettront de sélectionner 100 candidats, ceux dont les projets auront paru les plus convaincants. 

À partir de ce moment, chacun de ces 100 jeunes retenus sera assisté par un coach, soit le patron d'une entreprise qui, bénévolement, va lui servir de guide pour ses premiers pas dans le monde très complexe de l'entreprise. 
Le coach va accompagner le candidat, lui faire découvrir le fonctionnement de sa propre boîte, l'informer sur les choses essentielles à avoir en tête lorsqu'on est patron, également le mettre en garde sur les erreurs à éviter, et surtout lui apprendre une langue étrangère indispensable pour être entendu dans le milieu , le "langage entreprise" qui va permettre au jeune de se familiariser avec un univers très codifié. Bref, de passer d'une terre inconnue à un terrain connu. 

Les cent candidats auront également droit à une master class dispensée par Eloquentia, une structure dont l'objectif est de faciliter la prise de parole en public, qualité devenue  incontournable pour tout patron amené à communiquer au sujet de son entreprise.

Étape 3 : au stade Vélodrome
Durant trois jours, au stade Orange Vélodrome, les candidats seront auditionnés par un comité de sélection qui choisira les 25 projets les plus matures

Un comité composé de 25 réseaux partenaires chargés ensuite de les accompagner dans l'aventure : Pôle emploi, Cité des métiers, mission locale, École de la 2e chance, Département, Initiative Marseille Métropoloe et Pays d'Aix etc... Pour ne citer que les plus connus d'entre eux. 

Étape 4 : in The Camp
Les 25 passeront ensuite un week-end complet en immersion dans The Camp, la nouvelle université du futur créée à Aix et chargée de réfléchir à l'avenir de nos villes et du monde en général ainsi qu'aux activités de demain. 

Étape 5 : Summer Stadium Festival
A l'issue de ce challenge, il restera 10 demi-finalistes qui passeront un oral au Parc Chanot devant un auditoire de patrons. Ils bénéficieront du soutien d'une plate-forme participative qui aide aux financements des entreprises qui démarrent par le biais du crowfunding (en français, le financement participatif)
Les 10 seront ensuite invités à un forum de l'emploi qui se déroule, toujours au Vélodrome, à l'occasion du gros événement musical électro, le Summer Stadium Festival.

Étape 6 : la création de ton entreprise
A l'issue, les finalistes percevront une dotation de 5000 euros, bénéficieront d'une entrée dans le réseau des entreprises par l'adhésion à l'UPE 13 ainsi que de l'assistance d'un pool d'experts chargés de les accompagner dans le processus de création d'entreprise.

Pas de perdants ! 

Les organisateurs insistent beaucoup sur ce point : il n'y aura aucun perdant parmi les 100 candidats initiaux, tous auront bénéficié à titre personnel d'un patron-coach qui aura partagé avec eux son savoir et son expérience et, on peut l'espérer, créé des liens, sinon amicaux, au moins de confiance avec le jeune. Les 100 auront également profité du suivi de 25 organismes ou structures, publiques ou privées, spécialisés dans l'emploi ou l'entreprise : c'est donc non seulement leur mettre le pied à l'étrier mais aussi les aider à franchir les obstacles. 

Alors, vous avez une bonne idée, mettez-la d'abord en boîte dans une vidéo avant, qui sait, de la transformer en boîte tout court. 

La question mystère et la réponse vidéo
Certains mauvais esprits se demanderont si ce casting ne dissimule pas en fait un simple gadget recouvert de paillettes dont l'objectif réel est en fait de s'offrir une opération de communication destinée à améliorer l'image  pas toujours très positive de l'entrepreneur. De se refaire une virginité comme on dit de façon plus familière.
Les mêmes s'interrogeront certainement au sujet de ce mystère : pourquoi des patrons, habituellement si avares de leur temps - en vertu du vieil adage "Time is money" toujours d'actualité dans le business - acceptent d'en perdre autant auprès de jeunes sans formation qui ne connaissent a priori rien au monde de l'entreprise, et ce alors qu'il existe tant d'autres jeunes multi-diplômés prêts à démarrer immédiatement dans un milieu qui n'a plus trop de secrets pour eux ? 
Eh bien, écoutez les interviews vidéo des organisateurs, partenaires et coach, ils répondent à ces questions.

En vidéo, les interviews de Thierry Debaille, directeur de communication de l'UPE 13, d'Olivier Gineste, directeur général de l'UPE 13, d'Hervé Madiec, directeur régional des activités Suez Eau France en PACA et de Jean-Christophe Aru, chef d'entreprise à Aix, Marseille, Paris et Lyon, il explique pourquoi il a eu envie de devenir coach et de consacrer du temps à un jeune de l'aventure The Choice

(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Medias)
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !