Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu

Port-de-Bouc va faire baisser la note

La ville va être subventionnée pour mener un panel d'actions autour de l'énergie et du numérique.C'est une très bonne nouvelle que vient d'apprendre la municipalité de Port-de-Bouc. En effet, la ville vient d'être reconnue, comme 19 autres en France, dont Marseille, "ville durable et solidaire, excellence environnementale du renouvellement urbain". Concrètement, cela signifie qu'une subvention de 71 millions d'euros, répartie entre les 20 villes, servira à financer des projets de développement durable. A Port-de-Bouc ce sont les questions du numérique et de l'énergie qui sont ainsi mises sur le devant de la scène, et plus particulièrement le projet de thalassothermie qui vise à alimenter le système de chaleur collectif grâce aux ressources maritimes. "C'est une démarche innovante, explique Patricia Fernandez Pedinielli, la maire de Port-de-Bouc. L'objectif sera de créer suffisamment de chaleur pour alimenter un réseau collectif. Des études vont être menées, elles devront envisager quel système d'exploitation satisfera les besoins énergétiques du plus grand nombre d'habitants, qu'ils soient dans le social ou le privé, le collectif ou l'individuel. Nous aimerions également faire bénéficier de cette énergie les entreprises de la ville et pourquoi pas, si nous le pouvons, l'utiliser pour l'éclairage public."

Faire baisser les factures
Ce projet qui s'inscrit en parallèle de celui de renouvellement urbain de la ville, promet ainsi à terme, de jolies économies sur les factures énergétiques des riverains. "Au delà de l'innovation, ce projet part d'un constat très précis sur Port-de-Bouc, explique Marc Depagne, adjoint délégué à l'action sociale. Celui que de nombreux habitants ont du mal à financer leur mode de chauffage. Beaucoup sont dans une situation de précarité énergétique. Dans certains logements les notes d’électricité et de gaz sont très importantes. Il faut donc travailler avant tout l'aspect énergétique de ces réhabilitations pour faire baisser de manière drastique les factures."

Des économies, mais quand?

Les études de faisabilité devraient être lancées d'ici le mois de février, s'ensuivra le processus légal d'appel d'offre d'environ 18 mois avant de voir les premiers coups de pioche. Au final, ce projet portera sur plusieurs années, mais à la clé, outre les économies, c'est aussi de la création d'emploi qui se profile mais également le rayonnement de la ville puisque, comme le souhaite le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des sports Patrick Kanner, ces projets d'excellence pourront par la suite être repris par d'autres collectivités.

Ecoutez l'interview de Patricia Fernandez-Pedinielli, maire de Port-de-Bouc.
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !