Retrouvez toutes les
émissions de Maritima
Journal, Sports, Cinéma, Reportages, Grand Forum, L'invité Maritima, ...
Regarder la TV
AFP
Sports
Actu

Plan de Campagne : pas d'extension... pour l'instant

Pas d'agrandissement de la zone commerciale de Plan de Campagne, c'est en substance la signification du récent rejet par la Commission départementale d'aménagement commercial d'un projet d'extension high-tech.En 2016, pour répondre à la commune des Pennes Mirabeau qui souhaitait requalifier son entrée de ville dans le quartier des Rigons en lieu et place d'une grande friche industrielle, le promoteur Compagnie de Phalsbourg associé au Groupe Barnéoud avait proposé la réalisation d'une aire commerciale ultra moderne. Avec un permis de construire accepté par la commune fin 2017, cette extension proposait 50.000 m2 de nouvelles surfaces commerciales pour une cinquantaine d'enseignes, dont le tiers déjà présentes sur la zone commerciale actuelle auraient migré dans la nouvelle. En bonus, la Compagnie de Phalsbourg s'était engagée à participer à hauteur de 5 millions d'Euros dans la rénovation des voies d'accès si problématiques aujourd'hui. Pour rappel, la zone commerciale de Plan de Campagne compte plus de 450 enseignes sur 250.000 m2. Elle accueille, en moyenne, 60.000 véhicules par jour mais seulement deux accès réels pour y entrer et sortir.

Ce projet, pour la direction de la zone commerciale, l'association des commerçants et la Métropole, c'est mettre la charrue avant les bœufs. Si les deux premières entités sont effectivement pour une extension commerciale, et tant qu'à faire high-tech, leur impératif est de repenser toutes les voies d'accès avant de réfléchir à un quelconque agrandissement. Pour cela, ils mettent en avant le schéma directeur de modernisation prévu, qui demande un 2ème accès autoroutier, peut-être de la voie cyclable, une plateforme multimodale avec une halte ferroviaire (pour 2021?)... Quiconque est venu une fin de semaine faire des emplettes a connu les exaspérants bouchons routiers. Viendrait aussi l'idée que les commerçants marseillais ou aixois pourraient craindre ce développement supplémentaire (La ville d'Aix-en-Provence aurait fait un recours contre la halte ferroviaire à venir). S'est répandue aussi l'idée que les commerçants de l'actuelle zone commerciale verraient d'un mauvais œil un pôle ultra moderne au côté d'une zone « vieillissante », ce que dément le président de l'association des commerçants Pierre Pédrono: « la partie nord de la zone commerciale a été refaite et le sud est en cours de rénovation », ajoutant « qu'il faut repenser le projet d'extension et non pas l'enterrer ».

L'argumentaire développé par les partis opposés à cette extension à court terme et appuyé par l'UPE 13 (Union Pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône) a convaincu la Commission départementale d'aménagement commercial. Elle vient de retoquer le projet qui donc, est stoppé en l'état. Pour la maire des Pennes Mirabeau Monique Slissa, « c'est une décision politique dirigée par les élus marseillais qui ont peur de la concurrence commerciale ».

La balle est dorénavant dans le camp des promoteurs pour faire appel, ou non, de la décision auprès de la Commission nationale d'aménagement commercial. Ils ont jusqu'au 25 juin pour cela.

Réagir à cet article


Vous n'êtes pas encore inscrit sur MARITIMA.INFO ?

N'attendez plus ! C'est rapide, gratuit et vous pourrez réagir à cette actualité Je veux m'inscirre à Maritima.info

Vous êtes déjà inscrit sur MARITIMA.INFO ?
Veuillez vous connecter au site en entrant vos paramètres de connexion :
Adresse Email : Mot de Passe :
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !