Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

De belles perspectives économiques à l'ouest de l'étang

LES VIDEOS
FERMER
L'interview de Nicolas Isnard, maire de Salon, président du Pays Salonais.
FERMER
L'interview de Gaby Charroux, maire de Martigues, président du Pays de Martigues.
FERMER
L'interview de François Bernardini, maire d'Istres, président d'Istres Ouest Provence.
ET AUSSI
Réunis dans le cadre des Rencontres économiques de l'étang de Berre, les présidents des Conseils de Territoire de Martigues, Salon, et Istres, ont présenté les atouts sur lesquels s'appuient leurs stratégies de développement dans les années à venir.
"Il faut aussi délivrer des messages positifs", lançait Nicolas Isnard au terme de la réunion. C'est en tout cas ce que se sont appliqués à faire les trois présidents des Conseils de territoire invités par l'UPE 13* hier soir à Istres. "C'est vrai que si les temps sont durs, nous avons tout de même la chance d'être à la tête d'un beau territoire, avec de belles perspectives, une vraie assise, des réalités industrielles, commerciales, tertiaires, et de réelles opportunités économiques", poursuivait le représentant du Pays Salonais. Et pour les saisir, lui comme ses voisins misent d'abord sur leurs spécificités, héritées de l'histoire. "On ne regarde jamais son avenir en oubliant sa trace", explique François Bernardini. "Il est évident que c'est avec les résultats engrangés par les générations passées que l'on peut imaginer le futur, et pour nous le secteur aéronautique est déterminant, dans sa capacité à s'adapter aux nouveaux marchés". À Istres les dirigeables, à Salon le commerce, et à Martigues l'industrie, évidemment, mais pas seulement. "Nous avons longtemps été un territoire de la mono-économie", précise Gaby Charroux. "Non seulement l'Industrie démontre chaque jour qu'elle est capable de se moderniser et de créer des richesses, mais nous sommes aussi parvenus à nous diversifier, avec le secteur du Cinéma qui est en pleine expansion, tout ce qui se développe sur notre façade maritime, ou encore dans le domaine des services publics".
Pour autant, ce n'est pas recroquevillés sur eux-mêmes et sur les "noyaux durs" de leurs tissus économiques que les trois présidents entendent gagner le combat de l'emploi. "Nous travaillons chacun les uns avec les autres, et non pas les uns à côté des autres, nous avons nos spécificités, mais c'est ensemble que nous œuvrons pour la réussite de nos territoires", conclut Nicolas Isnard.

En vidéos, regardez les interviews de Nicolas Isnard, Gaby Charroux et François Bernardini.
(Images d'Ulrich Téchené)

(*) UPE 13 : Union Pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône.

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !