Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

La Martégale Margaux Simone : ''bon son ne saurait mentir''

Elle n'a que 27 ans mais déjà un sacré "background" comme on dit. Mais si la Martégale Margaux Simone a effectivement un joli passé artistique, elle a surtout un très bel avenir. Partie à Paris, elle revient sur ses terres avec plein de nouveautés.

C'est à Salon de Provence, dans le magnifique théâtre Armand, un écrin rouge à l'italienne de 430 fauteuils d'un confort inégalé, que nous sommes allés à la rencontre de Margaux Simone. 
La chanteuse-musicienne-compositrice participait en effet à la deuxième édition de Chantons sous la Fontaine, un festival créé par Alain Ortega, auteur-compositeur-interprète lui aussi. Un Salonais bien connu à Martigues pour y avoir été en résidence à la salle du Grès en 2003 et être monté sur la scène du théâtre des Salins et dont on ne compte plus les tournées et collaborations prestigieuses. C'est donc dans sa ville natale qu'il a monté ce festival dont il est désormais le directeur artistique. Désireux de consacrer une soirée concert à des interprètes féminines, c'est tout naturellement qu'il a programmé Margaux la Martégale aux côtés de la Marseillaise Donoma et de la Corse Juliette Draghi, deux belles artistes elles-aussi. 
Car sous le pseudo de Margaux Simone - qu'elle a choisi en hommage notamment à Signoret, Beauvoir et Nina - se cache la fille de Philippe Bruguière, vieux pote d'Alain Ortega. 
''Bru'' ce n'est rien moins que le cofondateur, avec son acolyte Fifi Beneytout, du Petit Mas, un studio d'enregistrement mythique puisqu'ii a participé à la naissance et au développement du "rap marseillais" en accueillant, notamment, les membres du futur IAM encore inconnus et qui, une fois au sommet de la gloire, leur resteront toujours fidèles (Bru et Fifi continuent d'ailleurs de bosser avec les Marseillais comme musiciens et ''ingés son'').
Et donc, c'est ce Petit Mas qui a servi de berceau musical à Margaux, un berceau sur lequel se sont penchés, non pas des fées donc, mais des Pharaons, à l'image d'Akhenaton. 
Dès ses débuts en 2010, la ''petite'' enregistre en effet avec le chanteur d'IAM un titre intitulé Les saisons et enchaîne avec un premier album Nana, elle a alors seulement 20 ans...
Partie à Paris, l'enfant du pays ne s'endort pas sur ses lauriers, ni ses bouquets de lavande, elle continue son parcours artistique et on la retrouve aujourd'hui, métamorphosée en blonde platine, apportant dans ses bagages, ou plutôt dans sa housse de guitare, un nouvel EP 5 titres intitulé Platine (un EP, extended play, est un petit album de 4-5 titres) dont est issu un superbe single, Bikini Queen Icon, accompagné d'un clip vidéo à la hauteur de la musique. Un EP pour lequel Margaux a pu compter sur la collaboration du talentueux et réputé Joseph d'Anvers.
Et les bonnes nouvelles n'arrivant jamais seules, la chanteuse fait également partie des jeunes talents contactés tout récemment par le magazine Les Inrocks dans le cadre d'un hommage rendu à Johnny Hallyday. Margaux a choisi un d'interpréter un titre de jeunesse de l'artiste décédé, on vous laisse le découvrir dans l'interview vidéo.
(vous pouvez retrouver et apprécier tout ce qui vient d'être cité dans cet article sur internet)

Pour en savoir plus, retrouvez en vidéo l'interview accordée ce samedi par Margaux Simone au théâtre Armand à l'issue de la balance (terme qui désigne les réglages des niveaux sonores de la voix et des différents instruments) qui précédait son concert le soir même.


(images, montage et interview : Michel Montagne / Maritima Médias)
Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !