Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Festival de Martigues : 29 ans et toutes ses danses

Dernière année de sa vingtaine et - peut-être - dernière édition sur le canal Saint-Sébastien, le Festival de Martigues est un événement ancré à Martigues mais, grâce à son équipage chevronné, il ne craint pas de naviguer dans la Venise ProvençaleSi le projet de théâtre de verdure - qui devrait sortir de terre derrière la place des Aires, à l'actuel emplacement de la fête foraine (et des anciens skate park et boulodrome) - voit le jour dans les délais, c'est tout naturellement que le Festival de Martigues investira les lieux pour y fêter son trentième anniversaire. Mais nous n'en sommes pas là, pour cette édition 2017, les danseurs et chanteurs venus du monde entier vont continuer de faire rêver le public depuis l'immarcescible scène flottante du canal Saint-Sébastien. À l'image de Natasha St-Pier, la chanteuse canadienne d'origine acadienne qui sera l'un des événements majeurs de ce festival avec les Celtic Legends qui débarquent avec, dans leurs bagages, toute la culture traditionnelle irlandaise. Autre performeurs des claquettes, version plus urbaine cette fois, les prodiges américains de Tap Factory qui vont, eux aussi, faire résonner la scène de leurs semelles. Mais on retrouvera évidemment les ensembles traditionnels chers aux festivaliers avec le retour de certaines formations comme les Boliviens, Cuba, Taïwan ou le Kamchatka ou des premières comme la Nouvelle-Zélande, le Botswana ou la République autonome du Kabardino-Balkarie sans oublier l'Inde. Ni la Capoulière de Martigues, le seul ensemble à ne pas débarquer par la voie des airs.
Et comme il n'est pas nécessaire de transformer une formule gagnante, on retrouve le Village du Festival vers le jardin de Ferrières avec ses Siestes du bout du monde, ses ateliers et tables rondes, son édition spéciale et ses soirées avec des groupes variés et des DJs.
La place Mirabeau ne sera pas désertée par le Festival des enfants ni par ses incontournables cocktails de folklore et la salle du Grès permettra de vous initier à la salsa et cha-cha-cha cubains à l'occasion de ses stages de danse. Seul modification notable, les concerts gratuits investiront cette fois la cour du théâtre des Salins, laissant au repos la chapelle de l'Annonciade, devenue trop fragile pour accueillir autant de spectateurs.

Les tarifs n'ont pas bougé, de 5 euros, le plus bas, pour les enfants à 125 - au lieu de 180 - pour l'ensemble des spectacles en passant pas des soirées entre 15 et 30 euros pour les adultes. Si la billetterie de l'Île (14, cours Aristide Briand : 04 42 49 48 48) n'ouvre ses protes qu'à partir du 26 juin prochain, vous pouvez dès maintenant réserver en ligne sur "www.festivaldemartigues.fr" (où vous retrouverez également le programme complet)

Les bénévoles, 450 dont une centaine de familles d'accueil pour héberger 250 artistes, sont évidemment de la partie car sans eux, point de salut.

Si les subventions, conjoncture oblige, sont revues à la baisse, le festival peut quand même compter sur la fidélité des contributeurs publics comme la ville de Martigues (367000 euros), la Région (70 000) et le Département (60 000).

LE FESTIVAL DE MARTIGUES, C'EST DU 22 AU 29 JUILLET

À noter qu'à la demande du Conseil Départemental, le festival jouera les prolongations le dimanche 30 juillet et se déplacera avec ses 350 artistes-ambassadeurs à Trets, devenue première capitale départementale de la culture.

(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Médias)


Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !