Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Visite de l'Annonciade : la chapelle aux trésors

 Une petite visite expresse de la chapelle en vidéo
Et le premier trésor que recèle la chapelle de l'Annonciade, c'est elle-même, ce fleuron de l'art baroque provençal, discrètement nichée dans l'ombre de l'église Saint-Genest, ouvre ses portes au public pour des visites riches en anecdotes.

L'édifice a été construit durant la seconde moitié du XVIIème siècle pour la confrérie des pénitents blancs. Cette communauté de laïcs dévots pratiquait entraide, prière, charité et solidarité envers les plus démunis. Revêtus d'une robe très simple, appelée froc ou sac, sans forme ni ornement, destinée à dissimuler les différences sociales des vêtements civils, ses membres portaient une corde en guise de ceinture, symbole d'obéissance aux commandements de Dieu et aux statuts de la confrérie. Les Pénitents portaient, également, une cagoule, qui manifestait un souci de modestie individuelle et d'anonymat afin de ne pas tirer gloire de ses actions charitables et d'effacer sa propre personne devant les vertus du groupe, et ce afin que la personne assistée ne remercie que Dieu du secours qu’elle recevait

La chapelle de l'Annonciade a donc d’abord été un lieu de culte privé avant de connaître la période révolutionnaire et enfin d'être classée au titre des monuments historiques en 1910.

Typique de l'art baroque du XVIIe, son apparence extérieure sobre et discrète contraste avec l'éblouissante décoration intérieure réalisée entre 1677 et 1734.

On y découvre le plafond peint et ornementé, les fresques murales colorées illustrant la vie de la Vierge ainsi que les stalles sculptées.

L’un des éléments les plus importants de la chapelle de l'Annonciade est le retable du maître-autel. Majestueuse œuvre de près de 8 mètres de hauteur et de largeur, elle est composée du retable à proprement parler, bâti en bois de noyer, d’aulne, de hêtre et de tilleul sculpté, doré et polychromé, ainsi que de trois peintures en lien avec le thème de la vie de la Vierge dont l'Annonciation pour le tableau central. Aux pieds du retable, à ne pas manquer non plus, son majestueux maître-autel en bois décoré en trompe-l’œil. A noter son acoustique très riche qui en fait un lieu idéal pour les concerts même si, par mesure de conservation, la jauge sera désormais ramenée de 200 à 150 spectateurs

Fermée au public en 1993, la chapelle a rouvert ses portes en 2015 après 22 ans de travaux de restauration, financés conjointement par la ville, l'État - au titre des monuments historiques - et la Région. il fallait sauver la chapelle notamment des attaques de l'humidité.

La ville de Martigues a été récompensée pour ce chantier, elle est ainsi devenue lauréate du prix régional du concours 2016 ''les Rubans du Patrimoine'' décerné par la Fédération régionale du bâtiment Provence Alpes Côte d'Azur et qui honorent les opérations exemplaires de restauration. En concurrence avec une dizaine d'autres bâtiments, elle avait fait l'unanimité auprès du jury de quinze personnes.
L'Annonciade est gérée par le service « Ville d'Art et d'Histoire » qui organise des visites libres :

  • Mercredi et vendredi : 14h-18h

  • Jeudi et samedi : 10h-12h et 14h-18h

  • Le 1er dimanche du mois : 14h-18h

L'entrée se fait côté jardin, boulevard Richaud.

En vidéo, Sylviane Allivons, chargée d'accueil au service Ville d'art et d'histoire de Martigues dresse un rapide historique de la chapelle tandis que ses collègues Ashley Diarra puis Vanessa Occhipinti nous présentent chacune, de façon tout à fait subjective, les pièces qui leur tiennent particulièrement à cœur.

(images et interviews : Michel Montagne / Maritima Médias)

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !