Ecouter le direct
AFP
Sports
Actu

Martigues : Coup d’envoi de Regard de femmes

LES VIDEOS
FERMER
Ouverture du Festival. Présentation H. Denicourt
FERMER
Gaby Charroux, député-maire de Martigues
FERMER
Florian Salazar-Martin, adjoint à la Culture
FERMER
Catherine Mallet, cinéma Jean Renoir
FERMER
Bande annonce du Festival
ET AUSSI
Ce festival martégal qui met en avant la condition féminine démarre le 8 mars, célébrant aussi la journée internationale des droits des femmes. Cinéma, animations, débats sont au programme de cet événement auquel les habitants participent activement.

Ce n’est pas par hasard qu’il y a dix ans, le festival martégal Regard de femmes était lancé un 8 mars. Événement culturel autant que militant, cette manifestation est le fruit d’un travail collectif qui a réuni un grand nombre de partenaires* dont une quarantaine d’habitants. Ce dixième anniversaire coincide avec celui des 100 ans de la première marche féminine, organisée à Saint-Pétersbourg. La Ville et le Pays de Martigues se sont particulièrement engagés dans cette manifestation, ce que souligne Gaby Charroux, député-maire de Martigues : « Il est nécessaire de continuer à se battre pour développer les droits des femmes. Nous avons grandement  besoin de mises à niveau car les inégalités demeurent, dans le milieu professionnel, en matière de rémunération avec des salaires en moyenne 20 % inférieurs à ceux des hommes pour un poste similaire, dans les responsabilités. Mais pas seulement : il reste beaucoup à faire dans le regard que les hommes portent sur les femmes, dans l’épanouissement, la formation, dans la vie tout simplement. »

 L’engagement des jeunes

La journée internationale des droits des femmes reste l’axe central de ce festival, comme le rappelle Dominique Garro, l’une des organisatrices : « C’est un festival vivant, innovant, dont l’objectif prioritaire est le droit des femmes. Nous l’avons voulu ouvert à tout le monde, ouvert sur de nouvelles expériences, ouvert sur la jeunesse. » Jeunesse qui s’est particulièrement mobilisée cette année. Aux lycéens de l’option cinéma-audiovisuel du lycée Lurçat, partenaires traditionnels, s’est ajouté un groupe de jeunes filles qui ont sollicité la Maison Pistoun pour sélectionner un film. Elles ont choisi La source des femmes, de Radu Milhaileanu. Ces jeunes gens animeront donc la soirée courts métrages du vendredi 10 mars. Cette dixième édition, qui porte sur le thème Se réaliser au féminin, se déroule du mercredi 8 au samedi 11 mars. Une programmation de près de quinze œuvres, une exposition réalisée par l’association Une pause pour soi et intitulée Mon combat… ma vie de femme, au cinéma Jean Renoir, un ciné-goûter pour les enfants le mercredi 8 après-midi, beaucoup de choses, donc, à voir et entendre au cours de ces quatre jours.

Programmation

Au cinéma Jean Renoir : Mercredi 8 mars : 14h30, atelier cinéma et ciné-goûter avec la projection d’un film d’animation, Tout en haut du monde, de Rémi Chayé. À 18h, Primaire, d’Hélène Angel.

Jeudi 9 mars : 13h30, Carol de Todd Haynes. 18h30 : L’olivier, de Iciar Bollain.

Vendredi 10 mars : 14h, Victoria, de Justine Triet. 18h30 : Courts métrages choisis par les lycéens de Lurçat et le groupe de jeunes de la Maison Pistoun.

Samedi 11 mars : soirée de clôture, buffet et ciné-débat avec les projections de Big eyes, de Tim Burton, et de Sonita, de Rockhsareh G. Maghami. 

Ce même samedi à 14h à la cinémathèque Gnidzaz : Les optimistes, de Gunhild W. Magnor, et Et ma main mince mort la moire mauve (tourné à Martigues), de Catherine Lecoq et Sophie-Charlotte Gautier

 Partenaires : Direction Culturelle de la Ville de Martigues, Association pour l’Animation des Centres sociaux, cinéma J. Renoir, cinémathèque Gnidzaz, lycée Lurçat.
 
Voir les vidéos:
Interventions : Henri Denicourt, directeur du cinéma J. Renoir, Dominique Garro, membre de l'organisation du Festival, Sandrine Faure, directrice de la Maison Pistoun et Joël Giraud, directeur de l'ASCS
 Interviews : Gaby Charroux, député-maire de Martigues, Catherine Mallet, cinéma J. Renoir, et Florian Salazar Martin, adjoint à la Culture.
Images et vidéos: M. Maisonneuve
Voir aussi la bande annonce du Festival

Retrouvez MARITIMA sur votre Mobile !